Une étude d'une équipe d'experts internationaux, publiée dans la revue Nature Communications, révèle la présence d'une nouvelle souche de la bactérie. Elle a été localisée en République démocratique du Congo.

Selon les chercheurs de l'Institut de Médecine Tropicale (IMT), de l'Institut National de Recherche Biomédicale, de l'Université de Cambridge et du Wellcome Sanger Institute, c'est la première fois qu'une infection sanguine, à l'origine de Salmonella typhimurium, s'est montrée "extrêmement résistante aux médicaments". Par conséquent, les options de traitement pour ces infections graves se raréfient.

"Tout en accumulant davantage de résistance aux antibiotiques, cette souche de Salmonella typhimurium présente de nouvelles mutations génétiques et évolutives et suggère que la bactérie continue de se développer et de provoquer des infections sanguines", explique le Dr Sandra Van Puyvelde de l'IMT.

Les infections sanguines causée par la Salmonella représentent plus de trois millions de cas chaque année en Afrique et un patient sur cinq en décède. La maladie affecte principalement les groupes vulnérables comme les enfants de moins de cinq ans.

Une étude d'une équipe d'experts internationaux, publiée dans la revue Nature Communications, révèle la présence d'une nouvelle souche de la bactérie. Elle a été localisée en République démocratique du Congo. Selon les chercheurs de l'Institut de Médecine Tropicale (IMT), de l'Institut National de Recherche Biomédicale, de l'Université de Cambridge et du Wellcome Sanger Institute, c'est la première fois qu'une infection sanguine, à l'origine de Salmonella typhimurium, s'est montrée "extrêmement résistante aux médicaments". Par conséquent, les options de traitement pour ces infections graves se raréfient. "Tout en accumulant davantage de résistance aux antibiotiques, cette souche de Salmonella typhimurium présente de nouvelles mutations génétiques et évolutives et suggère que la bactérie continue de se développer et de provoquer des infections sanguines", explique le Dr Sandra Van Puyvelde de l'IMT. Les infections sanguines causée par la Salmonella représentent plus de trois millions de cas chaque année en Afrique et un patient sur cinq en décède. La maladie affecte principalement les groupes vulnérables comme les enfants de moins de cinq ans.