Selon le cabinet Doulkeridis, un premier cas de gale a été constaté en décembre dernier à l'Institut Alexandre Herlin, à Berchem-Sainte-Agathe. Un membre du personnel était en effet porteur de cette maladie infectieuse de la peau, qui est contagieuse et se transmet par contact. Des dispositions sanitaires ont été prises dans la foulée et le membre du personnel a suivi un traitement.

Un second cas de gale a été détecté au début du mois de janvier dernier et les Services de Promotion de la Santé à l'école (PSE) ont fait désinfecter l'école ainsi que son internat. La semaine dernière, ce sont trois nouveaux cas de gale qui ont été constatés et cette fois, le PSE et des médecins du travail ont préconisé la fermeture de l'établissement scolaire en vue de sa désinfection complète.

Les élèves et les membres du personnel de l'école devront suivre un traitement préventif.

Selon le cabinet Doulkeridis, un premier cas de gale a été constaté en décembre dernier à l'Institut Alexandre Herlin, à Berchem-Sainte-Agathe. Un membre du personnel était en effet porteur de cette maladie infectieuse de la peau, qui est contagieuse et se transmet par contact. Des dispositions sanitaires ont été prises dans la foulée et le membre du personnel a suivi un traitement. Un second cas de gale a été détecté au début du mois de janvier dernier et les Services de Promotion de la Santé à l'école (PSE) ont fait désinfecter l'école ainsi que son internat. La semaine dernière, ce sont trois nouveaux cas de gale qui ont été constatés et cette fois, le PSE et des médecins du travail ont préconisé la fermeture de l'établissement scolaire en vue de sa désinfection complète. Les élèves et les membres du personnel de l'école devront suivre un traitement préventif.