Claude et Isabelle Nobels n'ignoraient pas que le 9 mai 2012 serait une journée particulièrement triste pour eux. Ce mercredi-là, ils avaient pris congé pour assister, dans les Ardennes, aux funérailles de la fille d'amis écrasée par un ivrogne.
...