Selon le professeur Bruno Lesourd, spécialiste de la nutrition et de gériatrie au CHU de Clermont-Ferrand, interrogé par l'AFP, le corps est comme une voiture qui, en vieillissant, va se mettre à consommer plus de carburant pour fonctionner. De même, "l'organisme a un moins bon rendement énergétique avec les années".

Au lieu de diminuer avec l'âge, les besoins en calories augmentent de 15 à 20 % et ceux en protéines de 20 %.

En vieillissant, le goût et l'odorat s'altèrent de manière progressive, l'appétit est aussi moins grand. Les personnes âgées risquent donc de maigrir et de fragiliser leur organisme. Le professeur Lesourd préconise donc de se peser régulièrement.

Selon le professeur Bruno Lesourd, spécialiste de la nutrition et de gériatrie au CHU de Clermont-Ferrand, interrogé par l'AFP, le corps est comme une voiture qui, en vieillissant, va se mettre à consommer plus de carburant pour fonctionner. De même, "l'organisme a un moins bon rendement énergétique avec les années".Au lieu de diminuer avec l'âge, les besoins en calories augmentent de 15 à 20 % et ceux en protéines de 20 %. En vieillissant, le goût et l'odorat s'altèrent de manière progressive, l'appétit est aussi moins grand. Les personnes âgées risquent donc de maigrir et de fragiliser leur organisme. Le professeur Lesourd préconise donc de se peser régulièrement.