Il y a eu 1.089 morts au Libéria, 517 en Guinée et 491 en Sierra Leone. En outre, le Nigeria, qui ne figure pas dans ces statistiques, a déclaré 22 cas, dont 8 décès. Le précédent bilan, publié jeudi par l'OMS, faisait état de 1.841 morts sur 3.685 cas dans les trois pays les plus touchés -Guinée, Liberia, Sierra Leone. Ce nouveau bilan a été publié à l'issue de la réunion, jeudi et vendredi à Genève, de quelque 200 spécialistes mondiaux, consacrée à l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave jamais survenue. A l'issue de cette réunion, l'OMS a indiqué que des vaccins allaient être testés aux Etats-Unis, en Europe et en Afrique. Un vaccin sera testé à partir de fin septembre au Mali, et son efficacité sera évaluée en novembre.

Il y a eu 1.089 morts au Libéria, 517 en Guinée et 491 en Sierra Leone. En outre, le Nigeria, qui ne figure pas dans ces statistiques, a déclaré 22 cas, dont 8 décès. Le précédent bilan, publié jeudi par l'OMS, faisait état de 1.841 morts sur 3.685 cas dans les trois pays les plus touchés -Guinée, Liberia, Sierra Leone. Ce nouveau bilan a été publié à l'issue de la réunion, jeudi et vendredi à Genève, de quelque 200 spécialistes mondiaux, consacrée à l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave jamais survenue. A l'issue de cette réunion, l'OMS a indiqué que des vaccins allaient être testés aux Etats-Unis, en Europe et en Afrique. Un vaccin sera testé à partir de fin septembre au Mali, et son efficacité sera évaluée en novembre.