Au total, il y avait quatre médicaments dans la course pour traiter le virus Ebola. Deux d'entre eux, ZMapp utilisé lors de l'épidémie d'Ebola en Sierra Leone, au Libéria et en Guinée, et Remdesivir, ne seront plus administrés aux patients. Ils seront désormais remplacés par deux nouveaux médicaments, REGN-EB3 et mAb114, qui s'avèrent beaucoup plus efficaces, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), sur base d'études cliniques menées en République démocratique du Congo (RDC), où le virus est endémique.
...