A l'heure actuelle, seuls les habitants des communes situées dans un rayon de 20 kilomètres autour des sites nucléaires peuvent se procurer des pilules d'iode gratuitement dans les pharmacies.

Les autorités veulent toutefois étendre ce rayon à 100 kilomètres autour des sites nucléaires via un arrêté royal avant l'été. "Cela revient, en pratique, à couvrir tout le territoire belge", indique-t-on au ministère de l'Intérieur.

"Cette mesure suit une recommandation du Conseil supérieur de la Santé. Lors de la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon, il est immédiatement apparu qu'un nuage radioactif pouvait se propager très loin".

Les pastilles d'iode permettent de limiter le risque de développer un cancer de la thyroïde après une catastrophe nucléaire.

A l'heure actuelle, seuls les habitants des communes situées dans un rayon de 20 kilomètres autour des sites nucléaires peuvent se procurer des pilules d'iode gratuitement dans les pharmacies. Les autorités veulent toutefois étendre ce rayon à 100 kilomètres autour des sites nucléaires via un arrêté royal avant l'été. "Cela revient, en pratique, à couvrir tout le territoire belge", indique-t-on au ministère de l'Intérieur. "Cette mesure suit une recommandation du Conseil supérieur de la Santé. Lors de la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon, il est immédiatement apparu qu'un nuage radioactif pouvait se propager très loin". Les pastilles d'iode permettent de limiter le risque de développer un cancer de la thyroïde après une catastrophe nucléaire.