Installée à Tilff dans la province de Liège, l'ASBL Os'mose sera la première association wallonne à former des chiens d'aide pour personnes épileptiques, rapporte Vanessa Wey lors d'une conférence de presse. Ce type de formation, qui existe déjà en Flandre, recevra pour la première fois en Wallonie l'agrémentation nécessaire. Pour lancer le projet, les instructeurs canins ont été spécifiquement formés par l'association flamande.

Les chiens, des goldens retrievers, seront formés pendant 18 mois. Ils apprendront à prévenir une crise d'épilepsie et à donner la possibilité à leurs maitres de se mettre en sécurité. Les goldens pourront même les réveiller une fois la crise passée et aller chercher les médicaments nécessaires. De plus, ils sauront prévenir les passants en cas d'urgence et leur permettre d'intervenir de manière efficace.

Un chien d'aide connait et sait réponde à une cinquantaine d'ordres. Un tel chien coute environ 10 000 euros à l'association, principalement financée par les dons et les événements.

Depuis sa création en 2011, l'ASBL Os'mose a déjà formé une quinzaine de chiens d'aide pour personnes moins valides. En 2015, elle en a placé entre 10 et 15 en famille d'accueil. L'initiative permet à des personnes porteuses d'un handicap de pouvoir être aidées et accompagnées au quotidien. L'isolement et la solitude des personnes épileptiques peuvent ainsi être rompus. C'est une réelle avancée car aujourd'hui, les chiens d'assistance ne sont pas toujours subventionnés par l'AWIPH, contrairement aux guides pour malvoyants, rapporte L'Avenir.

E.D

Installée à Tilff dans la province de Liège, l'ASBL Os'mose sera la première association wallonne à former des chiens d'aide pour personnes épileptiques, rapporte Vanessa Wey lors d'une conférence de presse. Ce type de formation, qui existe déjà en Flandre, recevra pour la première fois en Wallonie l'agrémentation nécessaire. Pour lancer le projet, les instructeurs canins ont été spécifiquement formés par l'association flamande. Les chiens, des goldens retrievers, seront formés pendant 18 mois. Ils apprendront à prévenir une crise d'épilepsie et à donner la possibilité à leurs maitres de se mettre en sécurité. Les goldens pourront même les réveiller une fois la crise passée et aller chercher les médicaments nécessaires. De plus, ils sauront prévenir les passants en cas d'urgence et leur permettre d'intervenir de manière efficace. Un chien d'aide connait et sait réponde à une cinquantaine d'ordres. Un tel chien coute environ 10 000 euros à l'association, principalement financée par les dons et les événements.Depuis sa création en 2011, l'ASBL Os'mose a déjà formé une quinzaine de chiens d'aide pour personnes moins valides. En 2015, elle en a placé entre 10 et 15 en famille d'accueil. L'initiative permet à des personnes porteuses d'un handicap de pouvoir être aidées et accompagnées au quotidien. L'isolement et la solitude des personnes épileptiques peuvent ainsi être rompus. C'est une réelle avancée car aujourd'hui, les chiens d'assistance ne sont pas toujours subventionnés par l'AWIPH, contrairement aux guides pour malvoyants, rapporte L'Avenir. E.D