Le personnel médical conseille bien souvent d'éviter de soulever des objets lourds durant la grossesse, mais cela ne veut pas nécessairement dire qu'il faut entièrement bannir le sport. Au contraire... "Toute activité physique apporte des bénéfices certains, d'autant plus si l'activité est commencée avant la grossesse, et qu'elle est régulière", expliquait un rapport sur les bienfaits du sport durant la grossesse.
...

Le personnel médical conseille bien souvent d'éviter de soulever des objets lourds durant la grossesse, mais cela ne veut pas nécessairement dire qu'il faut entièrement bannir le sport. Au contraire... "Toute activité physique apporte des bénéfices certains, d'autant plus si l'activité est commencée avant la grossesse, et qu'elle est régulière", expliquait un rapport sur les bienfaits du sport durant la grossesse.Durant neuf mois, l'ensemble des organes doivent travailler de concert afin d'aider l'enfant à se développer. La circulation sanguine, la respiration et le métabolisme sont en particulier sollicités. Raison pour laquelle les médecins et experts conseillent aux femmes enceintes de pratiquer un sport, tel que le sport d'endurance qui apporte de l'énergie et aide à combattre le stress. Le tout est d'y aller doucement, et de ne pas se surmener.Pour la maman, le sport est un atout majeur qui aide à :- produire davantage d'endorphines,- donner une sensation de bien-être,- brûler les calories,- améliorer la circulation sanguine,- accroître la tolérance à la douleur lors de l'accouchement.Plusieurs études universitaires ont aussi démontré que l'activité physique permettait d'éviter les césariennes. Des chercheurs de l'Université de Grenade ont ainsi conclu en 2013 que la pratique du sport pouvait diviser par deux le risque de césarienne. En s'exerçant régulièrement, une femme enceinte peut également éviter une prise de poids excessive, et réduire les risques de diabète gestationnel, l'une des complications les plus courantes de la grossesse. "Ce trouble de la glycémie, qui entraîne ici une hyperglycémie aiguë ou chronique, comporte de nombreux risques pour la mère comme pour l'enfant, pendant toute la période périnatale", explique-t-on dans le magazine Top Santé.Il n'y a pas que chez la mère que le sport devient force motrice du bien-être. L'activité physique améliore aussi la santé de l'enfant. Le sport a des bienfaits tant sur la vitalité du bébé, que sur le développement de ses organes sensoriels et son apport en oxygène. Et qui dit meilleure oxygénation, dit également meilleure activité cardiovasculaire.S'il est bon de connaître les bienfaits du sport, une question s'impose : de quels sports est-il ici question ? Il est évident que les activités physiques ne sont pas toutes bénéfiques pour notre santé et celle de l'enfant à naître. Dans un nouveau guide, des experts listent une série de sports qu'il est idéal de pratiquer. Dont notamment :- La natation La natation serait le sport "par excellence" durant la grossesse, si on en croit le rapport. Et pour cause, ce sport permet de bouger tous les membres de son corps, en toute légèreté. La natation, ou l'aquagym, sont des activités physiques "très sûres, qui procurent du bien-être à la mère et à l'enfant". Et surtout, on peut les pratiquer jusqu'à son neuvième mois de grossesse !Bonne nouvelle pour vos muscles endoloris : en nageant sur le dos, votre région lombaire et vos jambes seront soulagées d'un poids. De même, si vous souffrez de rétention d'eau, bouger les jambes peut améliorer la circulation des fluides. Pour cela, faites la planche, et effectuez des battements de jambes, sans forcer. L'idéal est de placer les bras en croix, pour préserver les lombaires.- Les pilates La méthode pilates est un système d'activité physique mélangeant yoga et Do-In (sport dérivé du shiatsu). Il permet à la fois de restituer la vitalité et de stimuler l'esprit. Il demande en effet une concentration élevée sur les mouvements effectués. "C'est l'esprit qui contrôle le corps, et non l'inverse ", précise le guide.Les pilates sont une méthode de renforcement des muscles profonds, basée sur six principes : la concentration, le contrôle, le centre de gravité, la fluidité, la précision et la respiration. Ce sport est vivement conseillé pour les femmes enceintes, puisqu'il agit au niveau de la posture et des muscles du dos, tout en permettant de relâcher la pression, les tensions... En laissant notre esprit guider nos mouvements, nous sommes dans un état mental parfait pour contrôler notre stress et faire face aux sautes d'humeur.- Le yoga Les bienfaits du yoga semblent évidents, puisque cette activité consiste avant tout à s'étirer et méditer. Mais l'argument principal en faveur de la pratique du yoga durant la grossesse est qu'il permettrait à la future mère d'établir un contact direct avec son enfant."Les bénéfices sont présents à la fois sur le plan physiologique, avec la réduction des nausées, de la constipation et de la rétention d'eau, mais aussi sur le plan psychologique, en permettant de mieux gérer les sautes d'humeur et en favorisant la détente", ajoute l'ebook.En étirant ses muscles, la femme prépare son bassin à l'accouchement. Elle apprend également à contrôler sa respiration, ce qui peut s'avérer très utile le jour J. Un autre avantage de ce sport est qu'il peut être pratiqué partout. Facile donc de répéter les mouvements appris à la maison.