"Les fillettes sont pubères beaucoup plus tôt par rapport à il y a 20 ans: entre 8 et 10,5 ans", précise Margarita Craen, endocrinologue à l'UZ Gand. "En soi, ce n'est un problème mais pour des fillettes qui deviennent pubères encore plus tôt, il y a un risque de problèmes importants".

"Par exemple, les fillettes pubères très tôt se sentent mal dans leur peau car elles sont parfois les seules dans leur classe à avoir de la poitrine et deviennent le centre d'intérêt", explique-t-elle.

Une puberté précoce peut aussi avoir un incidence négative sur la croissance.

"Les fillettes sont pubères beaucoup plus tôt par rapport à il y a 20 ans: entre 8 et 10,5 ans", précise Margarita Craen, endocrinologue à l'UZ Gand. "En soi, ce n'est un problème mais pour des fillettes qui deviennent pubères encore plus tôt, il y a un risque de problèmes importants". "Par exemple, les fillettes pubères très tôt se sentent mal dans leur peau car elles sont parfois les seules dans leur classe à avoir de la poitrine et deviennent le centre d'intérêt", explique-t-elle. Une puberté précoce peut aussi avoir un incidence négative sur la croissance.