Pour autant, ces personnes se sentent actuellement encore en bonne santé, ressort-il du premier volet de l'enquête de santé 2018 de l'Institut Sciensano, publié mardi.

Intitulée "État de santé et qualité de vie", l'enquête de Sciensano, longue de 50 pages, se concentre sur l'état de santé de la population belge mais aussi sur l'impact de la santé sur la vie de tous les jours. Commanditée par les autorités compétentes en matière de santé, l'enquête est le sixième opus réalisé par l'Institut belge, après ceux sortis périodiquement en 1997, 2001, 2004, 2008 et 2013.

Selon l'étude, 23% de la population qualifie sont état de santé de "mauvais", ce qui signifie que 77% de la population estime donc son état de santé "bon à très bon". Cela situe la Belgique au-dessus de la moyenne européenne (70% en 2016).

Dans le détail, l'étude montre que de plus en plus de personnes souffrent de plusieurs maladies simultanément. Ainsi, le nombre de personnes atteintes de multimorbidité (au moins deux des six maladies suivantes: diabète, maladie respiratoire chronique, maladie cardiaque, cancer, problèmes articulaires et hypertension) est passé de 8,9% en 1997 à 15,2% en 2018. De plus, les maladies et affections chroniques les plus fréquentes continuent leur progression.

Pour la première fois, des informations sur la "fragilité" des personnes âgées ont par ailleurs été recueillies. Ce terme, traduit de l'anglais "frailty", désigne le manque de réserve physiologique qui empêche les personnes âgées de faire face aux problèmes auxquels elles sont confrontées. Près de 23% des personnes âgées de 65 ans et plus sont considérées comme "fragiles" et 37,3% apparaissent "pré-fragiles", c'est-à-dire présentant un risque accru de devenir fragiles.

Cela dit, les maladies liées à la vieillesse ne sont pas les seules à avoir progressé au fil des ans. Certaines maladies et affections touchant les plus jeunes - comme l'asthme, les allergies, et la dépression - sont également en hausse.

Pour autant, ces personnes se sentent actuellement encore en bonne santé, ressort-il du premier volet de l'enquête de santé 2018 de l'Institut Sciensano, publié mardi.Intitulée "État de santé et qualité de vie", l'enquête de Sciensano, longue de 50 pages, se concentre sur l'état de santé de la population belge mais aussi sur l'impact de la santé sur la vie de tous les jours. Commanditée par les autorités compétentes en matière de santé, l'enquête est le sixième opus réalisé par l'Institut belge, après ceux sortis périodiquement en 1997, 2001, 2004, 2008 et 2013. Selon l'étude, 23% de la population qualifie sont état de santé de "mauvais", ce qui signifie que 77% de la population estime donc son état de santé "bon à très bon". Cela situe la Belgique au-dessus de la moyenne européenne (70% en 2016).Dans le détail, l'étude montre que de plus en plus de personnes souffrent de plusieurs maladies simultanément. Ainsi, le nombre de personnes atteintes de multimorbidité (au moins deux des six maladies suivantes: diabète, maladie respiratoire chronique, maladie cardiaque, cancer, problèmes articulaires et hypertension) est passé de 8,9% en 1997 à 15,2% en 2018. De plus, les maladies et affections chroniques les plus fréquentes continuent leur progression. Pour la première fois, des informations sur la "fragilité" des personnes âgées ont par ailleurs été recueillies. Ce terme, traduit de l'anglais "frailty", désigne le manque de réserve physiologique qui empêche les personnes âgées de faire face aux problèmes auxquels elles sont confrontées. Près de 23% des personnes âgées de 65 ans et plus sont considérées comme "fragiles" et 37,3% apparaissent "pré-fragiles", c'est-à-dire présentant un risque accru de devenir fragiles.Cela dit, les maladies liées à la vieillesse ne sont pas les seules à avoir progressé au fil des ans. Certaines maladies et affections touchant les plus jeunes - comme l'asthme, les allergies, et la dépression - sont également en hausse.