"Chaque année, le nombre de cas d'intoxications et d'irritations oculaires augmente" explique Martine Mostin, médecin au Centre Antipoison. "En 2012, nous avons compté 134 cas et l'année passée ce nombre est passé à 198". Comme ces produits se vendent de plus en plus , le problème s'aggrave.

Souvent très colorées, les capsules attirent les enfants. Il vaut donc mieux garder hors de leur portée. Généralement, les dégâts restent limités à des nausées, des vomissements, ou des problèmes respiratoires. Cependant, le contenu des capsules peut également brûler l'oesophage ou provoquer une pneumonie d'inhalation. En cas de contact avec les yeux, le produit peut affecter la cornée.

Belga/CB

"Chaque année, le nombre de cas d'intoxications et d'irritations oculaires augmente" explique Martine Mostin, médecin au Centre Antipoison. "En 2012, nous avons compté 134 cas et l'année passée ce nombre est passé à 198". Comme ces produits se vendent de plus en plus , le problème s'aggrave. Souvent très colorées, les capsules attirent les enfants. Il vaut donc mieux garder hors de leur portée. Généralement, les dégâts restent limités à des nausées, des vomissements, ou des problèmes respiratoires. Cependant, le contenu des capsules peut également brûler l'oesophage ou provoquer une pneumonie d'inhalation. En cas de contact avec les yeux, le produit peut affecter la cornée. Belga/CB