En tenant compte des étudiants étrangers qui retourneront dans leur pays d'origine à l'issue de leurs études, le lissage négatif sera de 1.355 numéros Inami en 2020, contre 3.167 précédemment. Ce sont ainsi 1.812 étudiants francophones supplémentaires qui auront accès à la profession, écrit Le Soir lundi.

Mme De Block déplore que le ministre francophone de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS) ait autant tergiversé pour se décider à instaurer un examen d'entrée en médecine. "S'il avait opté pour cette solution dès le départ, il n'y aurait pas eu d'arrêt du Conseil d'Etat cassant son filtre. En attendant, on a perdu deux ans et plusieurs centaines d'étudiants viendront gonfler le futur processus de lissage", déclare la ministre.

En tenant compte des étudiants étrangers qui retourneront dans leur pays d'origine à l'issue de leurs études, le lissage négatif sera de 1.355 numéros Inami en 2020, contre 3.167 précédemment. Ce sont ainsi 1.812 étudiants francophones supplémentaires qui auront accès à la profession, écrit Le Soir lundi.Mme De Block déplore que le ministre francophone de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS) ait autant tergiversé pour se décider à instaurer un examen d'entrée en médecine. "S'il avait opté pour cette solution dès le départ, il n'y aurait pas eu d'arrêt du Conseil d'Etat cassant son filtre. En attendant, on a perdu deux ans et plusieurs centaines d'étudiants viendront gonfler le futur processus de lissage", déclare la ministre.