Des chercheurs de l'université de Columbia et de l'université de Californie du Sud ont classé les meilleurs pays où vieillir. Leur étude, que The Independent a pu consulter, a été soutenue par la John A. Hartford Foundation, association américaine dont la mission est d'améliorer la santé des Américains les plus âgés. Ils ont développé un nouveau baromètre qui évalue comment les pays du monde entier s'adaptent au vieillissement grandissant de la population.
...

Des chercheurs de l'université de Columbia et de l'université de Californie du Sud ont classé les meilleurs pays où vieillir. Leur étude, que The Independent a pu consulter, a été soutenue par la John A. Hartford Foundation, association américaine dont la mission est d'améliorer la santé des Américains les plus âgés. Ils ont développé un nouveau baromètre qui évalue comment les pays du monde entier s'adaptent au vieillissement grandissant de la population. L'index se base sur cinq indicateurs sociaux et économiques, reflétant le statut et le bien-être global des aînés du pays. La productivité et l'engagement mesurent la connectivité avec le monde du travail. On compte également le bien-être, recouvrant l'état de santé global. L'égalité, soit l'écart de bien-être et de sécurité économique entre les classes sociales, est également prise en compte. Viennent ensuite la cohésion et la sécurité, qui représente les mesures de soutien à la pension et à la sécurité physique. Au sommet de cet "Index of Societal Aging", on retrouve la Norvège. Pas surprenant quand on sait que la Norvège a été désignée comme étant le pays où on est le plus heureux par le "World Happiness Report". Suivent la Suède et les Etats-Unis. La Belgique se place quant à elle à la 13e position. La troisième place des Etats-Unis peut surprendre, vu que le pays n'est pas toujours bien positionné dans ce type de classement prenant en compte la santé notamment. Dana Goldman, de l'université de Californie du Sud, s'explique : "Il est intéressant de noter que les Etats-Unis - en dépit des problèmes généraux d'inégalité et de cohésion sociale - réussissent à garder leurs aînés financièrement en sécurité, productifs et engagés". En outre, bien que les Etats-Unis soient à la traîne en termes de mesures politiques par rapport aux Européens, ils bénéficient d'un taux de fertilité plus élevé, signifiant que le pays a davantage de jeunes pour soutenir le vieillissement rapide de la population. "L'Index donne un aperçu précis de la manière dont les sociétés s'adaptent au défi du vieillissement. En utilisant des indicateurs économiques et sociaux fiables et largement disponibles, l'outil permet aux pays d'avoir une vision plus globale des conditions actuelles et des réalités démographiques futures probables", conclut-il.A l'avenir, les chercheurs souhaitent que l'index soit utilisé pour évaluer des régions spécifiques dans chaque pays, et voir comment leurs politiques sont menées pour prendre soin des aînés. Cela pourrait se baser sur des villes, des Etats, des régions administrées...