Comme nous passons près d'un tiers de notre vie à dormir, le choix du côté du lit a un impact certain. D'autant plus qu'une fois choisie, changer de place est pour beaucoup une hérésie. Mais que se passe-t-il quand un nouveau couple partage un lit et qu'ils veulent tous deux dormir, par exemple, du côté gauche ?

Pour commencer, un système de "place tournante" n'est pas un bon compromis. Le sommeil gagne en confort et qualité lorsque s'instaure une certaine habitude. C'est pour cela que l'on dort moins bien dans un lieu qu'on ne connaît pas où lorsqu'on vient d'emménager dans une nouvelle maison. La bonne solution est de se mettre d'accord et, pour celui qui a "cédé", de se faire une raison. Par la magie de l'habitude, il ne suffirait que de quelques semaines, on parle d'un maximum de 20 jours, pour oublier qu'on a, un temps, préféré un côté du lit. De toute façon, rien ne prouve, scientifiquement du moins, qu'un côté vaut mieux qu'un autre. On notera cependant que des études ont démontré que la plupart des femmes préféraient dormir du côté le plus éloigné de la porte. Ce serait un vestige du temps des cavernes où c'était l'homme qui gardait l'entrée. Un temps qui n'est plus vraiment de mise et qui n'est donc plus un véritable argument.

© iStock

Quoi qu'il en soit, l'essentiel est de toute façon ailleurs. Ce n'est pas tant le côté du lit qui importe que le côté sur lequel on se couche. Si l'on dort sur son flanc gauche, le coeur bat plus facilement, on a moins de chance d'avoir des remontées acides et le liquide lymphatique est mieux drainé.

A titre indicatif, la chaîne d'hôtel Premier Inn a mené une enquête auprès de 3.000 personnes pour tenter de répondre au dilemme du bon côté. Selon leur conclusion, il semblerait que les personnes qui dorment à gauche sont plus positives et gèrent mieux le stress. Et que celles qui dorment à droite seraient plus irritables, mais aimeraient plus leur travail. La même étude a également montré que pour 75% des personnes interrogées, il serait étrange de changer de côté. Près de 25% des sondés ont été jusqu'à affirmer que cela affecterait leur humeur le lendemain. 23% pensent aussi qu'il existe un "mauvais côté" du lit.

Quelques conseils Feng Shui

La chambre est un lieu à soigner avec attention si l'on veut améliorer son sommeil. Selon les règles du feng shui , un art chinois qui vise à harmoniser l'énergie de son habitat, on placera ainsi son lit de sorte qu'il soit orienté au nord pour bien dormir ou vers l'est pour un réveil énergique. On évitera, par contre, de l'orienter vers le nord-est, le sud, le sud-ouest, ou encore vers l'ouest.

La pièce doit dégager une ambiance de cocon et être dissociée, autant que se peut, de l'espace de vie. L'idéal est qu'elle ne soit pas trop encombrée et lumineuse. Exit donc bibliothèque et armoires ouvertes. Dans une chambre suffisamment spacieuse, on veillera à placer le lit contre un mur porteur avec un angle de vue sur la porte, mais pas trop près de celle-ci. On évitera aussi de le mettre sous une fenêtre ou dans l'axe porte-fenêtre. Vos pieds ne doivent pas non plus se trouver face à la porte. Si vous n'avez pas d'autre choix, pensez à fermer la porte. Un miroir où vous voyez dormir serait aussi à bannir.