La méthode consiste en l'observation des différentes manifestations liées à l'ovulation, comme, par exemple, la température basale. Natural Cycles met ici en évidence les périodes de fertilité de la femme grâce à des mesures de températures journalières, que les utilisateurs encoderont dans l'application. Suivant un algorithme, chaque matin, la femme prendra sa température sous la langue avant de sortir du lit. Ainsi, l'application déterminera où elle se situe : soit dans son cycle menstruel, soit dans sa période de fertilité. Si elle tombe dans un jour "vert", il n'y aura pas de risque de tomber enceinte en ayant des relations sexuelles, mais au contraire, si elle tombe dans un jour "rouge", un contraceptif sera de rigueur.

"Elle détecte l'ovulation, la fertilité et les différentes étapes de votre cycle. Elle calcule également des prévisions précises pour les cycles à venir", promet le site internet de Natural Cycles. Il rajoute par ailleurs que les femmes ne peuvent tomber enceintes que pendant un maximum de six jours durant un cycle.

Natural Cycles
© Natural Cycles

Les producteurs attestent de son efficacité et la placent au même titre que d'autres moyens de contraception tels que la pilule, de moins en moins populaire en raison de ses effets secondaires.

Des chercheurs ont examiné l'efficacité de l'application et les résultats sont surprenants. Selon l'étude, publiée dans le European Journal of Contraception and Reproductive Healthcare, elle serait tout aussi efficace que la pilule, mais comme pour tout moyen, cela ne veut pas dire qu'elle est à 100 % fiable.

De plus en plus de femmes, et plus particulièrement entre 20 et 30 ans, désirent se tourner vers une alternative naturelle sans hormone. L'application pourrait donc être une option à considérer. Elina Berglund, physicienne de renommée et fondatrice de cette nouvelle méthode, ne souhaitait elle-même pas prendre de pilule contraceptive. Néanmoins, il faut rester prudent. Une mauvaise utilisation augmenterait alors considérablement les risques de grossesse.

L'application compte actuellement plus de 100 000 utilisateurs et a été approuvée par la société allemande Tüv Süd, spécialiste de la qualité et de la sécurité. Seul le premier mois est gratuit.

La méthode consiste en l'observation des différentes manifestations liées à l'ovulation, comme, par exemple, la température basale. Natural Cycles met ici en évidence les périodes de fertilité de la femme grâce à des mesures de températures journalières, que les utilisateurs encoderont dans l'application. Suivant un algorithme, chaque matin, la femme prendra sa température sous la langue avant de sortir du lit. Ainsi, l'application déterminera où elle se situe : soit dans son cycle menstruel, soit dans sa période de fertilité. Si elle tombe dans un jour "vert", il n'y aura pas de risque de tomber enceinte en ayant des relations sexuelles, mais au contraire, si elle tombe dans un jour "rouge", un contraceptif sera de rigueur."Elle détecte l'ovulation, la fertilité et les différentes étapes de votre cycle. Elle calcule également des prévisions précises pour les cycles à venir", promet le site internet de Natural Cycles. Il rajoute par ailleurs que les femmes ne peuvent tomber enceintes que pendant un maximum de six jours durant un cycle.Les producteurs attestent de son efficacité et la placent au même titre que d'autres moyens de contraception tels que la pilule, de moins en moins populaire en raison de ses effets secondaires.Des chercheurs ont examiné l'efficacité de l'application et les résultats sont surprenants. Selon l'étude, publiée dans le European Journal of Contraception and Reproductive Healthcare, elle serait tout aussi efficace que la pilule, mais comme pour tout moyen, cela ne veut pas dire qu'elle est à 100 % fiable.De plus en plus de femmes, et plus particulièrement entre 20 et 30 ans, désirent se tourner vers une alternative naturelle sans hormone. L'application pourrait donc être une option à considérer. Elina Berglund, physicienne de renommée et fondatrice de cette nouvelle méthode, ne souhaitait elle-même pas prendre de pilule contraceptive. Néanmoins, il faut rester prudent. Une mauvaise utilisation augmenterait alors considérablement les risques de grossesse.L'application compte actuellement plus de 100 000 utilisateurs et a été approuvée par la société allemande Tüv Süd, spécialiste de la qualité et de la sécurité. Seul le premier mois est gratuit.