D'abord il y a l'apéritif ("Non, pas de gin-tonic pour moi, je dois conduire. Tu as du cava ?"). Ensuite, du vin pour accompagner le repas ("Que du rouge avec le plat principal, je dois conduire"). Et puis papa ouvre sa nouvelle bouteille de single malt ("Pour moi, seulement une goutte, haha, je dois conduire"). Quand vous vous levez après le repas, vous savez à quoi vous en tenir. Et donc, vous buvez trois cafés.
...

D'abord il y a l'apéritif ("Non, pas de gin-tonic pour moi, je dois conduire. Tu as du cava ?"). Ensuite, du vin pour accompagner le repas ("Que du rouge avec le plat principal, je dois conduire"). Et puis papa ouvre sa nouvelle bouteille de single malt ("Pour moi, seulement une goutte, haha, je dois conduire"). Quand vous vous levez après le repas, vous savez à quoi vous en tenir. Et donc, vous buvez trois cafés.Peine perdue, estime le professeur en toxicologie Jan Tytgat (KU Leuven). "Le café ne dégrise pas. La seule chose qui dessoule, c'est le temps. Le café vous rend évidemment plus alerte, donc vous serez moins fatigué, mais c'est ce qui rend le mélange alcool-caféine encore plus dangereux. Ces deux ingrédients sont comme l'eau et le feu : l'alcool diminue la conscience, et grise, mais la caféine masque cet effet. Tous ces jeunes qui boivent de la vodka Redbull s'enivrent sans s'en rendre compte. C'est une évolution dangereuse."La caféine en soi est-elle dangereuse aussi? Il y a déjà eu beaucoup d'études sur la consommation à long terme de café, mais on n'a jamais trouvé d'effets toxiques. Au contraire, selon certaines études les buveurs de café risquent même moins de contracter la maladie d'Alzheimer. Le café nous rend donc plus alertes à long terme aussi, car il n'y a pas de doutes sur son effet énergisant, c'est un stimulant légal. Crée-t-il l'accoutumance? JAN TYTGAT : Si vous buvez cinq à sept cafés par jour, pendant des mois, vous aurez très envie de café. Mais c'est uniquement une dépendance psychique. C'est là la grande différence avec l'alcool, la cocaïne ou l'héroïne: personne ne commettra un meurtre parce qu'il doit se priver de café pendant une journée. Et vous n'aurez ni tremblements, ni sueurs.Il y a des accros au café qui se plaignent de maux de tête quand ils doivent se passer de caféine. Il est très difficile à prouver si c'est dû au manque de caféine. Plus encore, les gros buveurs de café ont parfois mal à la tête suite à l'excédent de caféine, car le café est aussi diurétique, et la déshydratation peut provoquer des maux de tête. Le café présente-t-il d'autres effets néfastes? La caféine peut irriter la muqueuse de l'estomac, donc les personnes à l'estomac sensible ont intérêt à ne pas en boire. Tout comme les patients qui souffrent du coeur ou des reins. La caféine stimule en effet le myocarde et les reins. Et les personnes qui souffrent d'un foie affaibli, comme les patients atteints d'hépatite, ne doivent pas boire de café non plus. Notre foie transforme la caféine en acide urique, de sorte que nous l'évacuons par l'urine. Mais quand le foie fonctionne mal, la substance reste plus longtemps dans le corps.Et qu'en est-il des femmes enceintes et des enfants? La caféine peut atteindre le foetus. Comme nous ne connaissons pas encore suffisamment son influence sur la formation des organes, je conseille la prudence : boire un ou deux cafés par jour ne peut pas faire de tort, mais n'exagérez pas. Même chose pour les enfants, car le thé, le chocolat et les boissons énergisantes comme le coca contiennent bien sûr aussi de la caféine. Comme leur corps est beaucoup plus petit, la concentration dans leurs organes est plus grande et donc l'effet aussi. Qu'est-ce qu'une dose saine? D'après le Conseil Supérieur de la Santé, un adulte ne peut pas consommer plus de six tasses de café (en moyenne) par jour. Et même ceux qui dépassent cette dose ne risquent pas vite d'avoir des problèmes. La caféine est une molécule qui se décompose rapidement, tout comme l'alcool. Pour cette raison, mieux vaut répartir sa consommation de caféine sur la journée. Ingurgiter dix cafés en une matinée n'est donc pas une bonne idée. Cela augmente la tension, et induit même un risque de décès. Stefanie Van den Broeck