Biohackers: à la recherche de l'insuline pour tous

02/11/18 à 11:51 - Mise à jour à 13:22

Source: De Morgen

Contrairement à la plupart des médicaments, il n'existe pratiquement aucune version générique de l'insuline. De quoi tuer dans l'oeuf toute concurrence et faire exploser scandaleusement les prix. Des biohackers gantois tentent de trouver leur propre méthode de production d'insuline pour casser le monopole et offrir un traitement accessible à tous.

À l'Atheneum Wispelberg de Gand, on trouve ReaGent, un laboratoire de biosciences qui milite pour la "science citoyenne" et accessible à tous. Des biopirates y combinent habilement biologie et piratage dans l'unique but d'améliorer le monde. L'un de leurs sujets de recherche est l'insuline pour tous. Ils sont en effet l'un des partenaires du projet Open Insulin. Une aventure commencée il y a trois ans de l'autre côté du monde, dans un laboratoire dans la banlieue de San Francisco. À la tête du projet, on retrouve Anthony Di Franco. Lui-même diabétique, il souhaite rendre l'insuline accessible à tous en réduisant le prix d'une capsule à son prix de production, soit aux alentours de 10 $.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires