Ce magazine explique que "l'analyse de 300 blancs de poulet crus achetés dans des magasins à travers les Etats-Unis a mis en évidence des bactéries potentiellement dangereuses dans presque tous les poulets, y compris les marques biologiques".

"Plus de la moitié des échantillons", achetés en juillet, "contenaient des matières fécales contaminantes" et "environ la moitié contenaient au moins une bactérie résistante à trois ou quatre antibiotiques parmi les plus couramment prescrits", détaille l'article.

Le magazine souligne qu'aucune chaîne de distribution ni aucune marque sur des dizaines testées (Wal-Mart, Tyson, America's Choice, Whole Foods, Traders' Joe...etc.) n'est épargnée.
Il met particulièrement à l'index la marque Foster Farms, dont trois usines du sud-ouest américain sont à l'origine d'une épidémie de salmonelle particulièrement virulente intervenue cet été aux Etats-Unis, et qui n'a pas lancé de rappel.

Les Américains consomment 40 kilos de poulet par tête en moyenne chaque année. "48 millions de gens tombent malade chaque année à cause d'aliments contaminés avec de la salmonelle, des campylobacter, de l'e. coli entre autres, mais plus de décès sont attribués à la volaille" qu'à tout autre aliment, précise l'article.

Ce magazine explique que "l'analyse de 300 blancs de poulet crus achetés dans des magasins à travers les Etats-Unis a mis en évidence des bactéries potentiellement dangereuses dans presque tous les poulets, y compris les marques biologiques"."Plus de la moitié des échantillons", achetés en juillet, "contenaient des matières fécales contaminantes" et "environ la moitié contenaient au moins une bactérie résistante à trois ou quatre antibiotiques parmi les plus couramment prescrits", détaille l'article.Le magazine souligne qu'aucune chaîne de distribution ni aucune marque sur des dizaines testées (Wal-Mart, Tyson, America's Choice, Whole Foods, Traders' Joe...etc.) n'est épargnée. Il met particulièrement à l'index la marque Foster Farms, dont trois usines du sud-ouest américain sont à l'origine d'une épidémie de salmonelle particulièrement virulente intervenue cet été aux Etats-Unis, et qui n'a pas lancé de rappel. Les Américains consomment 40 kilos de poulet par tête en moyenne chaque année. "48 millions de gens tombent malade chaque année à cause d'aliments contaminés avec de la salmonelle, des campylobacter, de l'e. coli entre autres, mais plus de décès sont attribués à la volaille" qu'à tout autre aliment, précise l'article.