Un groupe de patients présentant des symptômes de démence légère s'est vu administrer, durant des essais cliniques, du solanezumab, une molécule permettant de réduire les plaques amyloïdes. Cela ne s'est cependant pas avéré mener à un retard important dans la dégradation de leur mémoire par rapport au groupe témoin, à qui l'on avait administré un placebo. Eli Lilly renonce dès lors à sa demande de mise sur le marché du produit afin de traiter la démence légère due à la maladie.

Le directeur du laboratoire, John Lechleiter, parle d'une grande déception, ayant également une pensée pour les millions de personnes espérant un remède face à cette affection. On ignore encore si Eli Lilly poursuivra ses études en cours sur le solanezumab. L'entreprise souligne toutefois qu'elle continuera à chercher un moyen de lutter contre Alzheimer, un terrain sur lequel elle est active depuis 30 ans.

Un groupe de patients présentant des symptômes de démence légère s'est vu administrer, durant des essais cliniques, du solanezumab, une molécule permettant de réduire les plaques amyloïdes. Cela ne s'est cependant pas avéré mener à un retard important dans la dégradation de leur mémoire par rapport au groupe témoin, à qui l'on avait administré un placebo. Eli Lilly renonce dès lors à sa demande de mise sur le marché du produit afin de traiter la démence légère due à la maladie. Le directeur du laboratoire, John Lechleiter, parle d'une grande déception, ayant également une pensée pour les millions de personnes espérant un remède face à cette affection. On ignore encore si Eli Lilly poursuivra ses études en cours sur le solanezumab. L'entreprise souligne toutefois qu'elle continuera à chercher un moyen de lutter contre Alzheimer, un terrain sur lequel elle est active depuis 30 ans.