"Les abus d'alcool et de drogues constituent l'une des crises de santé publique les plus pressantes de notre temps", estime le Médecin en chef des Etats-Unis, le "Surgeon General", le Dr Vivek Murthy, insistant sur le fait que l'accoutumance est bien une maladie chronique.

"L'accoutumance n'est pas une faiblesse de caractère mais bien une pathologie chronique qui doit être traitée avec les mêmes compétences médicales et la même compassion que les maladies cardiaques, le cancer et le diabète", fait valoir le Dr Murphy.

En 2015, plus de 27 millions de personnes aux Etats-Unis utilisaient des drogues illicites, dont 21 millions souffraient d'une accoutumance, soit davantage que le nombre de personnes atteintes d'un cancer, précise le rapport. Mais seulement une sur dix était traitée.

Plus de 40% de ceux confrontés à des troubles de l'accoutumance souffrent aussi de maladies mentales, dont moins de la moitié suit un traitement.

Le document du "Surgeon General" indique également que plus de 66 millions d'adultes et d'adolescents, soit près de 25% de la population américaine, ont reconnu avoir bu de l'alcool de façon très excessive dans les trente derniers jours.

Outre l'impact dévastateur de l'addiction sur les familles, on estime que les seuls abus d'alcool coûtent 249 milliards de dollars annuellement à l'économie américaine. Quant à l'usage des drogues illégales, ce coût se chiffre au total à 193 milliards de dollars par an.

"Les abus d'alcool et de drogues constituent l'une des crises de santé publique les plus pressantes de notre temps", estime le Médecin en chef des Etats-Unis, le "Surgeon General", le Dr Vivek Murthy, insistant sur le fait que l'accoutumance est bien une maladie chronique. "L'accoutumance n'est pas une faiblesse de caractère mais bien une pathologie chronique qui doit être traitée avec les mêmes compétences médicales et la même compassion que les maladies cardiaques, le cancer et le diabète", fait valoir le Dr Murphy. En 2015, plus de 27 millions de personnes aux Etats-Unis utilisaient des drogues illicites, dont 21 millions souffraient d'une accoutumance, soit davantage que le nombre de personnes atteintes d'un cancer, précise le rapport. Mais seulement une sur dix était traitée. Plus de 40% de ceux confrontés à des troubles de l'accoutumance souffrent aussi de maladies mentales, dont moins de la moitié suit un traitement. Le document du "Surgeon General" indique également que plus de 66 millions d'adultes et d'adolescents, soit près de 25% de la population américaine, ont reconnu avoir bu de l'alcool de façon très excessive dans les trente derniers jours. Outre l'impact dévastateur de l'addiction sur les familles, on estime que les seuls abus d'alcool coûtent 249 milliards de dollars annuellement à l'économie américaine. Quant à l'usage des drogues illégales, ce coût se chiffre au total à 193 milliards de dollars par an.