A la question de savoir quand on se sent le plus heureux au cours de son existence, de nombreuses personnes répondront l'enfance insouciance ou leur jeunesse déjantée quand il était dans leur vingtaine dorée... Pourtant, selon une récente étude réalisée par un organisme financier d'outre-Manche relayée par The Independent, ces périodes fantasmées ne seraient pas celles pendant lesquelles une personne ressentirait le plus de bonheur.

Ce sont les personnes âgées de plus de 50 ans qui se sentiraient en effet plus heureuses, plus riches et plus libres qu'elles ne l'ont jamais été. Nouveaux hobbys, voyages et vie sexuelle retrouvée résument, entres autres, leur plein bonheur.

"Vieux" à 77 ans

L'étude a enquêté sur le ressenti et le vécu de plus de 50 000 personnes de 50 ans et + et en a conclu que les personnes dans cette tranche d'âge se sentaient en moyenne 4 ans plus jeunes physiquement que leur âge réel et jusqu'à 10 ans plus jeune mentalement. Ces personnes pensent aussi qu'elles ne se sentiront "vieilles" que lorsqu'elles auront atteint l'âge mûr de 77 ans. Elles espèrent vivre jusqu'à 84 ans, en moyenne.

Sur les milliers de personnes interrogées, 61% d'entre elles déclarent qu'elles profitent plus de la vie, car elles ont plus de temps libre. Leurs hobbys leur apportent beaucoup de moments de bonheur. Passé 50 ans, les voyages sont aussi fortement plébiscités (pour 50% des répondants). Un quinquagénaire sur cinq avoue aussi vouloir apprendre une autre langue et un sur dix à l'ambition d'apprendre un nouvel instrument.

Une dame de 51 ans témoigne: "J'ai l'impression que j'apprécie beaucoup plus les petites choses de la vie, j'apprécie l'art, la nature et simplement rester à la maison, sur mon canapé avec une tisane, à ne rien faire et sans culpabiliser". Alors qu'une autre avoue "expérimenter les meilleures aventures sexuelles de sa vie avec des hommes plus jeunes."

A la question de savoir quand on se sent le plus heureux au cours de son existence, de nombreuses personnes répondront l'enfance insouciance ou leur jeunesse déjantée quand il était dans leur vingtaine dorée... Pourtant, selon une récente étude réalisée par un organisme financier d'outre-Manche relayée par The Independent, ces périodes fantasmées ne seraient pas celles pendant lesquelles une personne ressentirait le plus de bonheur.Ce sont les personnes âgées de plus de 50 ans qui se sentiraient en effet plus heureuses, plus riches et plus libres qu'elles ne l'ont jamais été. Nouveaux hobbys, voyages et vie sexuelle retrouvée résument, entres autres, leur plein bonheur. L'étude a enquêté sur le ressenti et le vécu de plus de 50 000 personnes de 50 ans et + et en a conclu que les personnes dans cette tranche d'âge se sentaient en moyenne 4 ans plus jeunes physiquement que leur âge réel et jusqu'à 10 ans plus jeune mentalement. Ces personnes pensent aussi qu'elles ne se sentiront "vieilles" que lorsqu'elles auront atteint l'âge mûr de 77 ans. Elles espèrent vivre jusqu'à 84 ans, en moyenne.Sur les milliers de personnes interrogées, 61% d'entre elles déclarent qu'elles profitent plus de la vie, car elles ont plus de temps libre. Leurs hobbys leur apportent beaucoup de moments de bonheur. Passé 50 ans, les voyages sont aussi fortement plébiscités (pour 50% des répondants). Un quinquagénaire sur cinq avoue aussi vouloir apprendre une autre langue et un sur dix à l'ambition d'apprendre un nouvel instrument. Une dame de 51 ans témoigne: "J'ai l'impression que j'apprécie beaucoup plus les petites choses de la vie, j'apprécie l'art, la nature et simplement rester à la maison, sur mon canapé avec une tisane, à ne rien faire et sans culpabiliser". Alors qu'une autre avoue "expérimenter les meilleures aventures sexuelles de sa vie avec des hommes plus jeunes."