Carte blanche

Le dirigeant des mutualités chrétiennes qui s'en prend au salaire excessif de certains médecins, nos édiles qui tentent de réguler le coût des soins de santé, et les jeunes médecins en formation qui réclament des conditions de travail décentes... Peut-être est-il temps de changer de paradigme!

Le Covid-19 affecte le cerveau humain. Chez certains, les symptômes peuvent même apparaitre ou persister sur le long terme. Des études tentent de lever le voile sur ce phénomène. Ce jeudi, la Chambre doit se positionner sur la reconnaissance de ce Covid long qui toucherait un patient Covid sur cinq.

Les Etats-Unis ont annoncé mercredi qu'ils étaient favorables à la levée des brevets sur les vaccins anti-Covid, une prise de position exceptionnelle à l'heure où les pays pauvres manquent cruellement des précieuses doses, seules armes contre la pandémie qui poursuit ses ravages, notamment en Inde. Tour des réactions nationales et internationales.

L'Aimovig, ce médicament destiné aux patients souffrant de migraines sévères, sera bien remboursé en Belgique à partir du 1er juin prochain. Les adultes qui en bénéficieront devront répondre à deux critères : souffrir d'au moins 8 jours de migraine par mois et avoir essayé, en vain, au moins trois autres traitements.

Article du magazine

Des sifflements ou bourdonnements vous cassent régulièrement les oreilles? Pour pénible qu'il soit, ce phénomène connu sous le nom d'acouphènes n'est heureusement pas sans remède, même s'il n'est pas possible d'en guérir complètement.

Nous devrions viser une immunité de groupe de 90% plutôt que de 70%, a plaidé jeudi soir Corinne Vandermeulen, directrice du centre de vaccinologie de la KU Leuven, sur la télévision régionale ROB TV. "Si nous atteignons 70%, le virus peut encore circuler dans 30% de la population, soit plus de 3 millions de personnes pour la Belgique. Nous devrions en fait continuer à viser le plus grand nombre de personnes possible", a-t-elle dit.

Le Vif Weekend

Depuis un an, le covid impacte notre vie quotidienne à travers les mesures sanitaires mises en place pour contrer sa propagation. Mais les effets indirects se font aussi ressentir psychologiquement, avec des conséquences multiples, dont certaines on ne pense pas forcément. Notamment sur notre santé bucco-dentaire.