Ce vote a déçu les conseils francophone et flamand alors que les associations de terrains et ces conseils s'étaient mobilisés ces dernières semaines pour dénoncer "un projet de loi répressif, stigmatisant et arbitraire", souligne le conseil francophone dans un communiqué. Le conseil de la jeunesse francophone demande aux responsables politiques de développer rapidement des plates-formes de consultation des organes d'avis en matière de jeunesse au sein de chaque commune s'il est question d'infliger ces sanctions administratives. Le conseil de la jeunesse flamand s'est également déclaré très déçu de cette adoption jeudi soir et a annoncé étudier, avec les associations de terrain, les démarches juridiques possibles à court terme. (Belga)

Ce vote a déçu les conseils francophone et flamand alors que les associations de terrains et ces conseils s'étaient mobilisés ces dernières semaines pour dénoncer "un projet de loi répressif, stigmatisant et arbitraire", souligne le conseil francophone dans un communiqué. Le conseil de la jeunesse francophone demande aux responsables politiques de développer rapidement des plates-formes de consultation des organes d'avis en matière de jeunesse au sein de chaque commune s'il est question d'infliger ces sanctions administratives. Le conseil de la jeunesse flamand s'est également déclaré très déçu de cette adoption jeudi soir et a annoncé étudier, avec les associations de terrain, les démarches juridiques possibles à court terme. (Belga)