"Ce que nous voyons, ce sont des falsifications évidentes", a déclaré M. Navalny, s'exprimant tard dans la nuit devant les journalistes à son état-major de campagne. "Nous demandons l'annulation des votes à domicile, et l'organisation d'un second tour", a-t-il ajouté, dans une allusion à des procédures prévues pour les personnes ne pouvant se déplacer, et soupçonnées de permettre des fraudes. Après dépouillement dans plus de 80% des bureaux, la commission électorale a donné 51,4% des suffrages pour M. Sobianine, un ancien chef de cabinet de Vladimir Poutine, et 27,2% pour l'opposant, qui fait figure d'adversaire numéro un du régime russe. L'état-major de M. Navalny avait auparavant affirmé disposer de sondages effectués à la sortie des bureaux de vote selon lesquels M. Sobianine, soutenu par le Kremlin, obtenait moins de 50% et était contraint à un second tour. L'état-major de l'opposant a réclamé les chiffres de participation définitive, qui n'avaient pas été publiés à 22H00 GMT. Selon le chiffre publié à 18H00 locales, la participation était très faible, seulement 26,5% deux heures avant la clôture du vote. Alexeï Navalny, un leader charismatique de 37 ans, avait d'ores et déjà appelé, avant même le scrutin, à un rassemblement dans le centre de Moscou lundi soir. Devant plusieurs milliers de personnes rassemblées dans le centre de Moscou, M. Sobianine a de son côté lancé dans la soirée être "certain" de sa victoire. (Belga)

"Ce que nous voyons, ce sont des falsifications évidentes", a déclaré M. Navalny, s'exprimant tard dans la nuit devant les journalistes à son état-major de campagne. "Nous demandons l'annulation des votes à domicile, et l'organisation d'un second tour", a-t-il ajouté, dans une allusion à des procédures prévues pour les personnes ne pouvant se déplacer, et soupçonnées de permettre des fraudes. Après dépouillement dans plus de 80% des bureaux, la commission électorale a donné 51,4% des suffrages pour M. Sobianine, un ancien chef de cabinet de Vladimir Poutine, et 27,2% pour l'opposant, qui fait figure d'adversaire numéro un du régime russe. L'état-major de M. Navalny avait auparavant affirmé disposer de sondages effectués à la sortie des bureaux de vote selon lesquels M. Sobianine, soutenu par le Kremlin, obtenait moins de 50% et était contraint à un second tour. L'état-major de l'opposant a réclamé les chiffres de participation définitive, qui n'avaient pas été publiés à 22H00 GMT. Selon le chiffre publié à 18H00 locales, la participation était très faible, seulement 26,5% deux heures avant la clôture du vote. Alexeï Navalny, un leader charismatique de 37 ans, avait d'ores et déjà appelé, avant même le scrutin, à un rassemblement dans le centre de Moscou lundi soir. Devant plusieurs milliers de personnes rassemblées dans le centre de Moscou, M. Sobianine a de son côté lancé dans la soirée être "certain" de sa victoire. (Belga)