Selon cet organisme, le nombre de cas enregistrés l'an dernier a augmenté de 8,4% mais le total des sommes en jeu a été multiplié par 2,5. La progression du nombre de cas recensés "suscite une préoccupation particulière", a déclaré le directeur de ce département, le général Alexandre Sorotchkine, cité par l'agence. En 2011, le préjudice porté par les crimes liés à la corruption s'était établi à environ trois milliards de roubles (75 millions d'euros), selon le parquet militaire russe. Les scandales de corruption, notamment au sein des forces de l'ordre, se sont multipliés en Russie ces derniers temps. Le plus retentissant a abouti en novembre au limogeage du ministre de la Défense, Anatoli Serdioukov, éclaboussé par une affaire de fraude lors de la vente de biens publics, d'un montant de plus de 6 milliards de roubles (150 millions d'euros). (DDM)