"Dans le passé, nous n'étions convoqués à Rome qu'en cas de problèmes. Aujourd'hui, vous venons de notre propre initiative, car l'Eglise fait partie de notre tradition, nous ne le négligeons pas", commente Rik Torfs. "C'est, grâce au pape actuel, un bon moment pour resserrer les liens." Rik Torfs souhaite renforcer les contacts entre la KU Leuven et le Saint Siège, mais il défend dans le même temps la liberté académique. La visite de trois jours, à laquelle participent l'archevêque de Malines-Bruxelles André Joseph Léonard et l'évêque d'Anvers Johan Bonny, sera l'occasion de parler notamment de l'euthanasie et de la recherche sur les cellules souches. (Belga)

"Dans le passé, nous n'étions convoqués à Rome qu'en cas de problèmes. Aujourd'hui, vous venons de notre propre initiative, car l'Eglise fait partie de notre tradition, nous ne le négligeons pas", commente Rik Torfs. "C'est, grâce au pape actuel, un bon moment pour resserrer les liens." Rik Torfs souhaite renforcer les contacts entre la KU Leuven et le Saint Siège, mais il défend dans le même temps la liberté académique. La visite de trois jours, à laquelle participent l'archevêque de Malines-Bruxelles André Joseph Léonard et l'évêque d'Anvers Johan Bonny, sera l'occasion de parler notamment de l'euthanasie et de la recherche sur les cellules souches. (Belga)