Stanleybet, a dénoncé, via son porte-parole en Belgique, le fait que "la Loterie Nationale ne s'est en son temps pas portée candidate pour l'une des 34 licences mais a obtenu par la suite, via un arrêté royal, une 35e licence exclusive". Stanleybet pense par ailleurs que la Loterie Nationale va ainsi réduire le marché actuel des paris sportifs, en proposant des paris sportifs via un réseau étendu de librairies. Stanleybet estime en outre que la Loterie bafoue "toute notion du droit européen à la concurrence" ainsi qu'"une série de principes constitutionnels, comme le droit à l'égalité de traitement" et "va à l'encontre de la Cour européenne de justice". La Loterie Nationale est pour sa part d'avis qu'"il n'y a aucun problème juridique" et que "toutes les prescriptions légales ont été strictement respectées". Elle rappelle par ailleurs que la Commission des jeux de hasard et le Conseil d'Etat ont rendu un avis positif sur l'arrêté royal. "La Loterie Nationale a dès lors pleinement confiance en la décision du Conseil d'Etat", conclut le communiqué. (GRAHAM STUART)

Stanleybet, a dénoncé, via son porte-parole en Belgique, le fait que "la Loterie Nationale ne s'est en son temps pas portée candidate pour l'une des 34 licences mais a obtenu par la suite, via un arrêté royal, une 35e licence exclusive". Stanleybet pense par ailleurs que la Loterie Nationale va ainsi réduire le marché actuel des paris sportifs, en proposant des paris sportifs via un réseau étendu de librairies. Stanleybet estime en outre que la Loterie bafoue "toute notion du droit européen à la concurrence" ainsi qu'"une série de principes constitutionnels, comme le droit à l'égalité de traitement" et "va à l'encontre de la Cour européenne de justice". La Loterie Nationale est pour sa part d'avis qu'"il n'y a aucun problème juridique" et que "toutes les prescriptions légales ont été strictement respectées". Elle rappelle par ailleurs que la Commission des jeux de hasard et le Conseil d'Etat ont rendu un avis positif sur l'arrêté royal. "La Loterie Nationale a dès lors pleinement confiance en la décision du Conseil d'Etat", conclut le communiqué. (GRAHAM STUART)