A travers le décret climat, "la Wallonie se donne les moyens de respecter ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 30% d'ici 2020 et de 80 à 95% d'ici 2050 par rapport aux émissions de 1990", indique le communiqué. "En l'adoptant, la Wallonie prend ses responsabilités et s'inscrit véritablement dans une transition vers une économie compétitive à faible intensité carbone". Le gouvernement wallon n'est cependant pas surpris par les conclusions du rapport du Giec, dévoilé vendredi, "depuis 2007 déjà nous connaissons la gravité de la situation climatique". Il déplore qu'"après deux années de prise de conscience, le climat est repassé aux oubliettes à la suite de l'échec de la conférence de Copenhague en 2009". "La communauté internationale doit donner une réponse dès maintenant et ne pas attendre la conférence parisienne de 2015", conclut le communiqué. (Belga)

A travers le décret climat, "la Wallonie se donne les moyens de respecter ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 30% d'ici 2020 et de 80 à 95% d'ici 2050 par rapport aux émissions de 1990", indique le communiqué. "En l'adoptant, la Wallonie prend ses responsabilités et s'inscrit véritablement dans une transition vers une économie compétitive à faible intensité carbone". Le gouvernement wallon n'est cependant pas surpris par les conclusions du rapport du Giec, dévoilé vendredi, "depuis 2007 déjà nous connaissons la gravité de la situation climatique". Il déplore qu'"après deux années de prise de conscience, le climat est repassé aux oubliettes à la suite de l'échec de la conférence de Copenhague en 2009". "La communauté internationale doit donner une réponse dès maintenant et ne pas attendre la conférence parisienne de 2015", conclut le communiqué. (Belga)