"Rachid Benomari, Mustapha Bouyahbaren, Mohamed Saïd et Hassan Kafi ont quitté Molenbeek-Saint-Jean le 15 avril 2011 à l'aube, en voiture, pour partir faire le Djihad en Somalie", a exposé le procureur fédéral. "Ils se sont rendus jusqu'en Turquie, puis, le 18 avril, ils ont pris un avion vers la Tanzanie, pour brouiller les pistes. Et, là, ils ont seulement pris un avion pour Nairobi au Kenya, puis un troisième vers la ville côtière de Mombassa. C'est alors qu'ils ont commencé à chercher un passeur pour les faire parvenir en Somalie", a indiqué le procureur. "On sait qu'ils y sont parvenus et qu'ils ont été accueillis par des Al-Shabab qui leur ont pris leurs GSM, leur argent et leurs papiers d'identité. D'avril à octobre 2011, ils se sont entraînés avec eux au maniement de armes", a poursuivi le procureur. "Après cet entraînement, on leur a rendu leurs GSM et ils ont recontacté leurs proches. Ils vont alors ensuite participer à des actes terroristes", a encore affirmé le procureur. (Belga)

"Rachid Benomari, Mustapha Bouyahbaren, Mohamed Saïd et Hassan Kafi ont quitté Molenbeek-Saint-Jean le 15 avril 2011 à l'aube, en voiture, pour partir faire le Djihad en Somalie", a exposé le procureur fédéral. "Ils se sont rendus jusqu'en Turquie, puis, le 18 avril, ils ont pris un avion vers la Tanzanie, pour brouiller les pistes. Et, là, ils ont seulement pris un avion pour Nairobi au Kenya, puis un troisième vers la ville côtière de Mombassa. C'est alors qu'ils ont commencé à chercher un passeur pour les faire parvenir en Somalie", a indiqué le procureur. "On sait qu'ils y sont parvenus et qu'ils ont été accueillis par des Al-Shabab qui leur ont pris leurs GSM, leur argent et leurs papiers d'identité. D'avril à octobre 2011, ils se sont entraînés avec eux au maniement de armes", a poursuivi le procureur. "Après cet entraînement, on leur a rendu leurs GSM et ils ont recontacté leurs proches. Ils vont alors ensuite participer à des actes terroristes", a encore affirmé le procureur. (Belga)