Le procureur de la République, Jacques Dallest, a réclamé aussi une amende de 100.000 euros et une interdiction définitive d'exercer dans le secteur médical ou sanitaire, ainsi que de gérer une entreprise. M. Mas encourait cinq ans de prison. Le procureur a réclamé pour les quatre autres prévenus, d'anciens cadres de PIP jugés comme M. Mas pour tromperie aggravée et escroquerie, des peines de six mois à deux ans de prison ferme. Le ministère public a requis également à leur encontre une interdiction définitive d'exercer dans le secteur médical ou sanitaire. Le procès, entamé le 17 avril, se poursuit de mercredi à vendredi avec les plaidoiries de la défense. Plus de 300.000 femmes à travers le monde se sont fait implanter des prothèses mammaires PIP remplies d'un gel non conforme et qui se sont avérées plus fragiles que leurs concurrentes. Le scandale a éclaté en 2010. (Belga)

Le procureur de la République, Jacques Dallest, a réclamé aussi une amende de 100.000 euros et une interdiction définitive d'exercer dans le secteur médical ou sanitaire, ainsi que de gérer une entreprise. M. Mas encourait cinq ans de prison. Le procureur a réclamé pour les quatre autres prévenus, d'anciens cadres de PIP jugés comme M. Mas pour tromperie aggravée et escroquerie, des peines de six mois à deux ans de prison ferme. Le ministère public a requis également à leur encontre une interdiction définitive d'exercer dans le secteur médical ou sanitaire. Le procès, entamé le 17 avril, se poursuit de mercredi à vendredi avec les plaidoiries de la défense. Plus de 300.000 femmes à travers le monde se sont fait implanter des prothèses mammaires PIP remplies d'un gel non conforme et qui se sont avérées plus fragiles que leurs concurrentes. Le scandale a éclaté en 2010. (Belga)