Armand Khaïda, ancien administrateur du Casino, est suspecté d'avoir blanchi 8 millions d'euros "pour mener un train de vie luxueux". Le principal prévenu assure avoir dépensé uniquement son argent privé, que ce soit dans les travaux de sa maison ou dans les paris de courses de chevaux. D'après les calculs des enquêteurs, Armand Khaïda aurait investi 14 millions d'euros dans les paris et en aurait gagné 10 millions. "Je réinjectais mes gains. On pensait que je truquais les courses en Europe. C'est faux. Laissez-moi faire partie, dans les statistiques, de ceux qui gagnent", ajoute le prévenu, également soupçonné d'avoir transporté 7.500 euros par mois et 100.000 euros en liquide en France. Les préventions d'abus de biens sociaux, de corruption d'agents du fisc et leurs différentes ramifications ont été abordées mercredi matin. La présidente a reçu un courrier anonyme en début d'audience. Sans en révéler le contenu, elle en a lu la conclusion énigmatique: "Plaise à vous et les sports d'hiver". (Belga)

Armand Khaïda, ancien administrateur du Casino, est suspecté d'avoir blanchi 8 millions d'euros "pour mener un train de vie luxueux". Le principal prévenu assure avoir dépensé uniquement son argent privé, que ce soit dans les travaux de sa maison ou dans les paris de courses de chevaux. D'après les calculs des enquêteurs, Armand Khaïda aurait investi 14 millions d'euros dans les paris et en aurait gagné 10 millions. "Je réinjectais mes gains. On pensait que je truquais les courses en Europe. C'est faux. Laissez-moi faire partie, dans les statistiques, de ceux qui gagnent", ajoute le prévenu, également soupçonné d'avoir transporté 7.500 euros par mois et 100.000 euros en liquide en France. Les préventions d'abus de biens sociaux, de corruption d'agents du fisc et leurs différentes ramifications ont été abordées mercredi matin. La présidente a reçu un courrier anonyme en début d'audience. Sans en révéler le contenu, elle en a lu la conclusion énigmatique: "Plaise à vous et les sports d'hiver". (Belga)