Les manifestants étaient encadrés par la police mais l'action s'est déroulée dans le calme. Mercredi, les demandeurs d'asile afghans s'étaient rassemblés à proximité de la rue de la Loi pour obtenir une entrevue avec un membre du cabinet du Premier ministre, Elio Di Rupo. Des incidents avaient éclaté et la police avait procédé à 60 arrestations administratives et une arrestation judiciaire pour coups et blessures sur un policier. Ils avaient finalement été dispersés en fin d'après-midi par des gaz lacrymogènes. Depuis une vingtaine de jours, quelque 400 ressortissants afghans, qui occupent illégalement un bâtiment de la rue du Trône, à Ixelles, manifestent afin d'obtenir un titre de séjour. (Belga)

Les manifestants étaient encadrés par la police mais l'action s'est déroulée dans le calme. Mercredi, les demandeurs d'asile afghans s'étaient rassemblés à proximité de la rue de la Loi pour obtenir une entrevue avec un membre du cabinet du Premier ministre, Elio Di Rupo. Des incidents avaient éclaté et la police avait procédé à 60 arrestations administratives et une arrestation judiciaire pour coups et blessures sur un policier. Ils avaient finalement été dispersés en fin d'après-midi par des gaz lacrymogènes. Depuis une vingtaine de jours, quelque 400 ressortissants afghans, qui occupent illégalement un bâtiment de la rue du Trône, à Ixelles, manifestent afin d'obtenir un titre de séjour. (Belga)