"Ce petit propithèque couronné est le troisième d'une série de naissances européennes et c'est le seul dont la maman s'est immédiatement occupée", s'est réjoui Benoît Quintard, vétérinaire et directeur adjoint du parc zoologique et botanique de Mulhouse.

Le bébé lémurien, qui n'a pas reçu de nom et dont on ne connaît pas encore le sexe, est né le 12 février. Il fait partie des primates menacés par la culture sur brûlis et la déforestation sur l'île de Madagascar.

"C'est tellement rare que les mères s'en occupent aussi bien. On se contente de l'observer à distance pour le moment afin de ne pas perturber sa croissance", a expliqué à l'AFP Brice Lefaux, directeur de l'établissement. "En milieu naturel, la population de propithèques couronnés a chuté à quelques milliers d'individus. Si l'on ne fait rien, l'espèce aura disparu dans cinquante ans", a-t-il ajouté.

Poppy, la maman âgée de 6 ans, avait été isolée des autres animaux de façon à ne pas générer de stress avant son accouchement, a détaillé le zoo dans un communiqué. Elle fait partie de la "petite vingtaine d'individus" dans le monde capables d'assurer la reproduction de l'espèce hors de son milieu naturel, a précisé le parc.

Le propithèque couronné vit à Madagascar, au coeur des forêts sèches et de la mangrove, dans la région d'Antrema (nord-ouest). D'un poids de 3 à 4 kilos à l'âge adulte, ce lémurien arboricole se reconnaît grâce à son pelage blanc-crème, sa tête noire et son torse roux. Il se nourrit de feuilles, de fruits, d'herbe et peut faire des sauts de plus de 10 mètres.

"Ce petit propithèque couronné est le troisième d'une série de naissances européennes et c'est le seul dont la maman s'est immédiatement occupée", s'est réjoui Benoît Quintard, vétérinaire et directeur adjoint du parc zoologique et botanique de Mulhouse. Le bébé lémurien, qui n'a pas reçu de nom et dont on ne connaît pas encore le sexe, est né le 12 février. Il fait partie des primates menacés par la culture sur brûlis et la déforestation sur l'île de Madagascar. "C'est tellement rare que les mères s'en occupent aussi bien. On se contente de l'observer à distance pour le moment afin de ne pas perturber sa croissance", a expliqué à l'AFP Brice Lefaux, directeur de l'établissement. "En milieu naturel, la population de propithèques couronnés a chuté à quelques milliers d'individus. Si l'on ne fait rien, l'espèce aura disparu dans cinquante ans", a-t-il ajouté. Poppy, la maman âgée de 6 ans, avait été isolée des autres animaux de façon à ne pas générer de stress avant son accouchement, a détaillé le zoo dans un communiqué. Elle fait partie de la "petite vingtaine d'individus" dans le monde capables d'assurer la reproduction de l'espèce hors de son milieu naturel, a précisé le parc. Le propithèque couronné vit à Madagascar, au coeur des forêts sèches et de la mangrove, dans la région d'Antrema (nord-ouest). D'un poids de 3 à 4 kilos à l'âge adulte, ce lémurien arboricole se reconnaît grâce à son pelage blanc-crème, sa tête noire et son torse roux. Il se nourrit de feuilles, de fruits, d'herbe et peut faire des sauts de plus de 10 mètres.