Tous les chemins mènent à Rome, assure le proverbe. La Ville éternelle ne fait pas pour autant partie des destinations retenues par Frédéric Lenoir dans Les Chemins du sacré (1), son premier récit de voyage et livre de photographies. De juillet 2019 à mars 2020, le philosophe et sociologue s'est rendu dans une quinzaine de pays, sur les cinq ...

Tous les chemins mènent à Rome, assure le proverbe. La Ville éternelle ne fait pas pour autant partie des destinations retenues par Frédéric Lenoir dans Les Chemins du sacré (1), son premier récit de voyage et livre de photographies. De juillet 2019 à mars 2020, le philosophe et sociologue s'est rendu dans une quinzaine de pays, sur les cinq continents, pour y rencontrer des hommes, des femmes et des enfants qui vivent une expérience de la spiritualité sous des formes aussi diverses que la nature, la marche, la solitude, la sagesse ou la beauté. Ce périple est le fruit d'une collaboration avec Arte, qui en a tiré cinq documentaires de 52 minutes et une émission de 82 minutes en vue d'un prime time (diffusion programmée en avril 2021). "Nous avons eu beaucoup de chance, nous confie Frédéric Lenoir: le dernier tournage à l'étranger, à Konya, en Turquie, s'est achevé à la mi-mars, juste au moment où le confinement a commencé!" L'auteur de Comment Jésus est devenu Dieu (2010) et du Miracle Spinoza (2017) ne voulait pas écrire et réaliser un film de plus sur les grandes religions du monde. L'angle plus vaste du sacré lui semblait davantage pertinent. "Nos contemporains se sentent plus proches de la quête de sagesse telle qu'elle est proposée en Orient comme en Occident par les sages de l'Antiquité, constate-t-il. Beaucoup sont aussi attirés par les religions animistes et premières de l'humanité, pour qui le sacré est partout dans la nature. Dès le départ, j'ai pensé que ces voyages exceptionnels pourraient donner naissance à un livre. Passionné de photographie, je l'ai illustré de clichés pris lors de mes séjours au Guatemala, au Pérou, en Australie, en Ethiopie, en Inde, au Népal, au Japon..."