Le système enferme des plantes microscopiques, comme des algues, des diatomées et autres phytoplancton, dans des structures plates et rigides. Elles ressemblent à s'y méprendre à des panneaux solaires, à la différence près qu'elles produisent en leur sein de la biomasse végétale en lieu et place de l'électricité. Elles s'installent sur les toits et les murs des cités et participent à assainir l'air environnant. Selon le site Internet de la start-up, 4 050 mètres carrés de ce système BioSolar Leaf p...