En cet été 2018 de tous les records de température, voilà un sujet qui tient à coeur au créatif ingénieur japonais Jun Kamei, lequel s'est basé sur plusieurs études climatiques, avant de réaliser ses branchies pour humain. Ce chercheur et designer spécialisé en biomimétisme (le fait de s'inspirer de la nature pour résoudre des problèmes liés à l'activité humaine) travaille pour le MicroLab, une équipe qui réunit l'université de Tokyo et le Royal College of Art de Lon...

En cet été 2018 de tous les records de température, voilà un sujet qui tient à coeur au créatif ingénieur japonais Jun Kamei, lequel s'est basé sur plusieurs études climatiques, avant de réaliser ses branchies pour humain. Ce chercheur et designer spécialisé en biomimétisme (le fait de s'inspirer de la nature pour résoudre des problèmes liés à l'activité humaine) travaille pour le MicroLab, une équipe qui réunit l'université de Tokyo et le Royal College of Art de Londres. Concrètement, Amphibio stocke de l'eau, capte l'oxygène qu'elle contient et évacue le dioxyde de carbone rejeté par les poumons de l'utilisateur. Aujourd'hui, Amphibio n'est encore qu'un prototype, plongé dans un aquarium. Il ne permet pas une plongée plus profonde que dix mètres et son autonomie est réduite. En effet, contrairement aux poissons, l'humain est un animal à sang chaud qui a donc besoin d'une bien plus grande quantité d'oxygène qu'un poisson, pour maintenir sa température et ne pas mourir d'hypothermie. Conclusion : pour être à son aise dans de froides profondeurs, l'humain devrait être équipé de branchies énormes et vêtu d'un matériau aidant au maintien de sa température corporelle. Jun Kamei travaille ardemment sur une combinaison hydrophobe qui permettrait de parer à ces écueils. De toute éternité, respirer sous l'eau a été un grand fantasme humain. Quantités de BD ( Aquaman), de séries télé, comme L'Homme de l'Atlantide, ou encore de films ( The Abyss) se basent sur ce concept. A ce propos, la " ventilation liquide " de The Abyss (remplir les poumons de perfluocarbure liquide) est une technique qui a été testée sur des rats... avec des effets relativement décevants. Il y a aussi ce fameux " Aquaman crystal " : un composé chimique (une espèce d'éponge à oxygène) qui pourrait être une alternative aux lourdes bonbonnes d'air comprimé que trimbalent les plongeurs. Au-delà de l'aspect purement scientifique, il y a de toute évidence une démarche artistique, dans le travail de Jun Kamei : avec son Amphibio, il entend nous faire réagir, nous faire hurler, nous faire réfléchir : est-ce bien normal d'en arriver là ? Après avoir bousillé notre planète, est-il logique, raisonnable, pertinent de nous transformer en hommes-machines poissonneux ? L'invention de Jun Kamei vient d'être exposée à Londres, lors d'une expo de design futuriste géniale.