Au cours d'une opération sur l'ensemble du territoire norvégien, essentiellement mercredi, la police a saisi 173 ordinateurs, a indiqué Bjoern-Erik Ludvigsen, un commissaire de la police criminelle, lors d'une conférence de presse. Sur 73 suspects, 44 ont reconnu les faits, a-t-il précisé. Dans un cas, plus de 600.000 photos à caractère pédopornographique ont été retrouvées. "Ce n'est que le sommet de l'iceberg", a déclaré M. Ludvigsen à l'AFP. La police a indiqué qu'elle ne disposait pas à ce stade d'indications permettant de penser que les suspects s'étaient eux-mêmes livrés à des agressions sexuelles contre des enfants. Mais, selon elle, l'expérience montre qu'environ 30% des personnes partageant ce genre de documents sur internet étaient elles-mêmes coupables d'agressions. (Belga)

Au cours d'une opération sur l'ensemble du territoire norvégien, essentiellement mercredi, la police a saisi 173 ordinateurs, a indiqué Bjoern-Erik Ludvigsen, un commissaire de la police criminelle, lors d'une conférence de presse. Sur 73 suspects, 44 ont reconnu les faits, a-t-il précisé. Dans un cas, plus de 600.000 photos à caractère pédopornographique ont été retrouvées. "Ce n'est que le sommet de l'iceberg", a déclaré M. Ludvigsen à l'AFP. La police a indiqué qu'elle ne disposait pas à ce stade d'indications permettant de penser que les suspects s'étaient eux-mêmes livrés à des agressions sexuelles contre des enfants. Mais, selon elle, l'expérience montre qu'environ 30% des personnes partageant ce genre de documents sur internet étaient elles-mêmes coupables d'agressions. (Belga)