Sur 94 centres contrôlés l'an dernier, 77 ont fait l'objet d'un procès-verbal, dont deux ont été transmis au parquet, et huit ont reçu un avertissement. Les infractions les plus fréquentes portaient sur un défaut de fourniture et d'information, un manque de surveillance, l'absence de fiches clients et l'accès aux mineurs. De plus, 12% des bancs solaires avaient une intensité de rayons supérieure au seuil maximal de 0,3W/m². Les amendes correctionnelles peuvent atteindre 150.000 euros, rappelle le SPF. (Belga)

Sur 94 centres contrôlés l'an dernier, 77 ont fait l'objet d'un procès-verbal, dont deux ont été transmis au parquet, et huit ont reçu un avertissement. Les infractions les plus fréquentes portaient sur un défaut de fourniture et d'information, un manque de surveillance, l'absence de fiches clients et l'accès aux mineurs. De plus, 12% des bancs solaires avaient une intensité de rayons supérieure au seuil maximal de 0,3W/m². Les amendes correctionnelles peuvent atteindre 150.000 euros, rappelle le SPF. (Belga)