Tenues noires de rigueur et fleurs en main, les partisans du Walking Madou ont pris le pas, une ultime fois, sur les voitures en suivant un corbillard, désormais autorisé à descendre la chaussée de Louvain. La procession s'est déroulée en silence, de la place Madou à la place Saint-Josse, conformément au sens de circulation. "C'est une marche arrière : on enlève la solution du piétonnier pour remettre le même problème en place, déplore Pierre Defise, porte-parole d'Avance St-Josse. C'est un retour au tout à la voiture des années 50 et à ses autoroutes urbaines pour amener les travailleurs en ville. La vision d'Emir Kir est conservatrice et contraire à une mobilité durable." Il s'agit d'un signal négatif envoyé par le nouveau bourgmestre PS pour les partisans du développement d'une mobilité douce à Saint-Josse-ten-Noode. Une phase de consultation sera organisée à l'automne. "Nous espérons une révision du projet, plaide Joost Vandenbroele, chargé de mission pour l'association bruxelloise néerlandophone Bral. Ce sont les bus, plutôt que les voitures, qui devraient passer chaussée de Louvain." (PVO)

Tenues noires de rigueur et fleurs en main, les partisans du Walking Madou ont pris le pas, une ultime fois, sur les voitures en suivant un corbillard, désormais autorisé à descendre la chaussée de Louvain. La procession s'est déroulée en silence, de la place Madou à la place Saint-Josse, conformément au sens de circulation. "C'est une marche arrière : on enlève la solution du piétonnier pour remettre le même problème en place, déplore Pierre Defise, porte-parole d'Avance St-Josse. C'est un retour au tout à la voiture des années 50 et à ses autoroutes urbaines pour amener les travailleurs en ville. La vision d'Emir Kir est conservatrice et contraire à une mobilité durable." Il s'agit d'un signal négatif envoyé par le nouveau bourgmestre PS pour les partisans du développement d'une mobilité douce à Saint-Josse-ten-Noode. Une phase de consultation sera organisée à l'automne. "Nous espérons une révision du projet, plaide Joost Vandenbroele, chargé de mission pour l'association bruxelloise néerlandophone Bral. Ce sont les bus, plutôt que les voitures, qui devraient passer chaussée de Louvain." (PVO)