Cent cinquante-deux équipes de quatre coureurs ont été formées par les 608 participants, issus de 57 établissements scolaires secondaires, tous réseaux confondus, de la fédération Wallonie-Bruxelles, de la Communauté germanophone mais aussi d'une douzaine d'écoles de l'Eurégio Meuse Rhin. Les 92 équipes composées de garçons ont parcouru, en relais, la distance totale d'un marathon, soit 42,195 km. Les 240 filles ont quant à elles couru la distance d'un semi-marathon, soit un peu plus de 5 km par personne. "Les écoles participantes, sauf l'Athénée royal de Welkenraedt, pouvaient présenter un maximum de quatre équipes avec un maximum de trois équipes masculines", explique Françoise Kaiser, professeur d'éducation physique à l'Athénée royal de Welkenraedt, qui compte 10 équipes. Les trois premières de chaque catégories ont permis à leur établissement scolaire de remporter des bons d'achat pour du matériel de sport d'une valeur de 400, 275 et 150 euros. (Belga)

Cent cinquante-deux équipes de quatre coureurs ont été formées par les 608 participants, issus de 57 établissements scolaires secondaires, tous réseaux confondus, de la fédération Wallonie-Bruxelles, de la Communauté germanophone mais aussi d'une douzaine d'écoles de l'Eurégio Meuse Rhin. Les 92 équipes composées de garçons ont parcouru, en relais, la distance totale d'un marathon, soit 42,195 km. Les 240 filles ont quant à elles couru la distance d'un semi-marathon, soit un peu plus de 5 km par personne. "Les écoles participantes, sauf l'Athénée royal de Welkenraedt, pouvaient présenter un maximum de quatre équipes avec un maximum de trois équipes masculines", explique Françoise Kaiser, professeur d'éducation physique à l'Athénée royal de Welkenraedt, qui compte 10 équipes. Les trois premières de chaque catégories ont permis à leur établissement scolaire de remporter des bons d'achat pour du matériel de sport d'une valeur de 400, 275 et 150 euros. (Belga)