Ils sont actuellement environ 55.000 à recevoir chaque mois une indemnité. Ces indemnisations pour incapacité permanente due à une maladie professionnelle reconnue représentent un montant mensuel de plus de 23 millions d'euros, selon le FMP. "Ce sont évidemment des chiffres impressionnants qui démontrent que les maladies professionnelles sont toujours très actuelles en Belgique", pointe l'institution publique de sécurité sociale, créée en 1963 sur les cendres du Fonds de prévoyance. "Il est donc indispensable de continuer à investir dans la prévention pour éviter que le nombre des maladies professionnelles n'augmente". Les maladies professionnelles doivent par définition être causées de façon directe et déterminante par l'exercice d'une profession, comme la pneumoconiose chez les ouvriers des mines. Elles sont plus de 150 à être reconnues, listées dans une loi. L'ajout, fin 2012, de la tendinopathie sur la liste officielle des maladies professionnelles, a provoqué un afflux de demandes d'indemnisations. Sur l'ensemble des décisions prises par le Fonds en 2013, "3.014 le sont uniquement pour les tendinopathies, ce qui représente dans ce domaine une augmentation de 111 %", note le Fonds. (Belga)

Ils sont actuellement environ 55.000 à recevoir chaque mois une indemnité. Ces indemnisations pour incapacité permanente due à une maladie professionnelle reconnue représentent un montant mensuel de plus de 23 millions d'euros, selon le FMP. "Ce sont évidemment des chiffres impressionnants qui démontrent que les maladies professionnelles sont toujours très actuelles en Belgique", pointe l'institution publique de sécurité sociale, créée en 1963 sur les cendres du Fonds de prévoyance. "Il est donc indispensable de continuer à investir dans la prévention pour éviter que le nombre des maladies professionnelles n'augmente". Les maladies professionnelles doivent par définition être causées de façon directe et déterminante par l'exercice d'une profession, comme la pneumoconiose chez les ouvriers des mines. Elles sont plus de 150 à être reconnues, listées dans une loi. L'ajout, fin 2012, de la tendinopathie sur la liste officielle des maladies professionnelles, a provoqué un afflux de demandes d'indemnisations. Sur l'ensemble des décisions prises par le Fonds en 2013, "3.014 le sont uniquement pour les tendinopathies, ce qui représente dans ce domaine une augmentation de 111 %", note le Fonds. (Belga)