"Nous avons découvert 37 personnes à bord de six barques: 32 hommes, quatre femmes et un mineur. Une patrouille marocaine a sauvé cinq personnes à bord d'une autre barque", a expliqué un porte-parole des services de secours maritimes. Jeudi, 14 immigrants clandestins, partis la veille du Maroc pour essayer de traverser le détroit de Gibraltar, sont morts en voulant gagner les côtes espagnoles à bord d'une petite embarcation, et 17 ont été récupérés sains et saufs. Deux autres immigrants africains ont été retrouvés morts vendredi au cours d'une opération en mer qui avait permis de secourir une cinquantaine de personnes tentant de faire la traversée entre l'Espagne et le Maroc. Les récentes tentatives depuis l'Afrique de pénétrer par la mer en Europe coïncident avec une multplication des tentatives de centaines d'immigrants de prendre d'assaut la frontière grillagée séparant le Maroc de l'enclave espagnole de Mellila, porte d'entrée vers l'Europe pour de nombreux migrants illégaux venus notamment d'Afrique subsaharienne. Les enclaves espagnoles de Ceuta et Mellila, toutes deux situées à l'extrémité septentrionale du Maroc, constituent les seules frontières terrestres entre l'Afrique et l'Europe. Leur position stratégique place l'Espagne sur l'un des principaux fronts de la politique européenne de contrôle des frontières. (KAV)

"Nous avons découvert 37 personnes à bord de six barques: 32 hommes, quatre femmes et un mineur. Une patrouille marocaine a sauvé cinq personnes à bord d'une autre barque", a expliqué un porte-parole des services de secours maritimes. Jeudi, 14 immigrants clandestins, partis la veille du Maroc pour essayer de traverser le détroit de Gibraltar, sont morts en voulant gagner les côtes espagnoles à bord d'une petite embarcation, et 17 ont été récupérés sains et saufs. Deux autres immigrants africains ont été retrouvés morts vendredi au cours d'une opération en mer qui avait permis de secourir une cinquantaine de personnes tentant de faire la traversée entre l'Espagne et le Maroc. Les récentes tentatives depuis l'Afrique de pénétrer par la mer en Europe coïncident avec une multplication des tentatives de centaines d'immigrants de prendre d'assaut la frontière grillagée séparant le Maroc de l'enclave espagnole de Mellila, porte d'entrée vers l'Europe pour de nombreux migrants illégaux venus notamment d'Afrique subsaharienne. Les enclaves espagnoles de Ceuta et Mellila, toutes deux situées à l'extrémité septentrionale du Maroc, constituent les seules frontières terrestres entre l'Afrique et l'Europe. Leur position stratégique place l'Espagne sur l'un des principaux fronts de la politique européenne de contrôle des frontières. (KAV)