La majorité des dossiers irrecevables concernaient les accidents antérieurs à l'entrée en vigueur de la loi ou ne répondaient pas aux critères légaux. Sur les 1.165 dossiers enregistrés, 1.036 sont en cours de traitement et 302 sont entrés dans la première phase d'enquête pour leur recevabilité administrative. La plupart des dossiers en traitement (862, soit 74%) sont dans la deuxième phase d'évaluation et d'expertise médicale et juridique. "Il n'y a actuellement aucun dossier qui nécessite une indemnisation des victimes", a précisé Ludwig Moens de l'INAMI. L'INAMI prévoit que le nombre d'avis définitifs augmentera rapidement lors du quatrième trimestre de cette année. Pour pouvoir gérer l'afflux de dossiers à traiter, le personnel est passé de 7 à 21 personnes en un an. (Belga)

La majorité des dossiers irrecevables concernaient les accidents antérieurs à l'entrée en vigueur de la loi ou ne répondaient pas aux critères légaux. Sur les 1.165 dossiers enregistrés, 1.036 sont en cours de traitement et 302 sont entrés dans la première phase d'enquête pour leur recevabilité administrative. La plupart des dossiers en traitement (862, soit 74%) sont dans la deuxième phase d'évaluation et d'expertise médicale et juridique. "Il n'y a actuellement aucun dossier qui nécessite une indemnisation des victimes", a précisé Ludwig Moens de l'INAMI. L'INAMI prévoit que le nombre d'avis définitifs augmentera rapidement lors du quatrième trimestre de cette année. Pour pouvoir gérer l'afflux de dossiers à traiter, le personnel est passé de 7 à 21 personnes en un an. (Belga)