Au cours des 9 premiers mois de 2012, le nombre d'attaques et de tentatives d'attaque a atteint le chiffre de 233. En 2009, on en avait recensé 306 sur la même période et en 2011, 352. C'est devant les côtes somaliennes que la flotte internationale a enregistré ses plus beaux succès, explique Pottengal Mukundan, président du BMI. Cette année, il n'y a eu, de janvier à septembre, que 70 attaques de pirates somaliens enregistrées. L'an dernier à la même période, il y en avait encore 199. "Il ne faut pas se relâcher car la région reste très dangereuse à cet égard", selon le président du BMI. Onze navires et 167 membres d'équipage sont toujours aux mains des pirates. La situation dans le Golfe de Guinée est inquiétante. Le nombre d'attaques y est en augmentation. Cette année, 34 attaques ont été signalées, soit 4 de plus qu'en 2011. Les eaux territoriales indonésiennes connaissent aussi une hausse du nombre d'actes de piraterie. La mission internationale Atalanta luttant contre la piraterie est active depuis fin 2008 dans la Corne de l'Afrique. Elle est mise en oeuvre par l'Union européenne, la marine belge y est représentée avec la frégate Louise-Marie. (JAV)

Au cours des 9 premiers mois de 2012, le nombre d'attaques et de tentatives d'attaque a atteint le chiffre de 233. En 2009, on en avait recensé 306 sur la même période et en 2011, 352. C'est devant les côtes somaliennes que la flotte internationale a enregistré ses plus beaux succès, explique Pottengal Mukundan, président du BMI. Cette année, il n'y a eu, de janvier à septembre, que 70 attaques de pirates somaliens enregistrées. L'an dernier à la même période, il y en avait encore 199. "Il ne faut pas se relâcher car la région reste très dangereuse à cet égard", selon le président du BMI. Onze navires et 167 membres d'équipage sont toujours aux mains des pirates. La situation dans le Golfe de Guinée est inquiétante. Le nombre d'attaques y est en augmentation. Cette année, 34 attaques ont été signalées, soit 4 de plus qu'en 2011. Les eaux territoriales indonésiennes connaissent aussi une hausse du nombre d'actes de piraterie. La mission internationale Atalanta luttant contre la piraterie est active depuis fin 2008 dans la Corne de l'Afrique. Elle est mise en oeuvre par l'Union européenne, la marine belge y est représentée avec la frégate Louise-Marie. (JAV)