Les transports en commun wallons sont gratuits pour tous les usagers ce jeudi, jusqu'à la fin de l'alerte au pic de pollution, dans le but de limiter les déplacements en voiture. Malgré cette gratuité, les usagers doivent se munir d'un ticket délivré par le conducteur. "Toute personne qui entre dans un bus doit être détenteur d'un titre de transport pour être assuré", confirme Stéphane Thiery, porte-parole des TEC. "Le message est passé dans toutes nos centrales." Le taux de particules fines dans l'air devrait dépasser le premier seuil d'alerte dans toute la Belgique jeudi et vendredi. Les plans d'actions régionaux seront donc activés durant ces deux jours, avec des limitations de vitesse exceptionnelles sur les routes et autoroutes des trois régions ainsi qu'un renforcement des contrôles de police à Bruxelles. (Belga)

Les transports en commun wallons sont gratuits pour tous les usagers ce jeudi, jusqu'à la fin de l'alerte au pic de pollution, dans le but de limiter les déplacements en voiture. Malgré cette gratuité, les usagers doivent se munir d'un ticket délivré par le conducteur. "Toute personne qui entre dans un bus doit être détenteur d'un titre de transport pour être assuré", confirme Stéphane Thiery, porte-parole des TEC. "Le message est passé dans toutes nos centrales." Le taux de particules fines dans l'air devrait dépasser le premier seuil d'alerte dans toute la Belgique jeudi et vendredi. Les plans d'actions régionaux seront donc activés durant ces deux jours, avec des limitations de vitesse exceptionnelles sur les routes et autoroutes des trois régions ainsi qu'un renforcement des contrôles de police à Bruxelles. (Belga)