Le Charlesville devait en principe arriver vendredi matin au port de Klaipeda, en Lituanie, pour être démoli. Mais le remorqueur 'Ajaks' a eu des ennuis. "En pleine nuit, après avoir fait des manoeuvres curieuses, le remorqueur s'est rendu à toute vitesse vers le port de Gdansk, en Pologne, sans le Charlesville, dont nous avons perdu la trace", indique la VVIA dans un communiqué. Un navire garde-côte examine actuellement l'endroit où le Charlesville a sombré, assure le président de VVIA, Adriaan Linters. Un message des services polonais a par ailleurs certifié que la "coque d'un bateau d'une longueur de 154 mètres avait sombré" cette nuit. Entre-temps, le capitaine du port de Rostock, en Allemagne, d'où était parti le Charlesville, a également confirmé que le paquebot avait coulé. Adriaan Linters regrette cette situation et a assuré que "cette affaire connaîtrait une suite. Plusieurs scandales liés au bateau ayant récemment été mis au jour en Allemagne". Ces derniers mois, plusieurs tentatives avaient été entreprises en Belgique et en Allemagne pour sauver le bateau de la casse, mais elles ont toutes échoué. Auparavant, le navire était utilisé comme maison des jeunes à Rostock, mais celle-ci a fait faillite. (Belga)

Le Charlesville devait en principe arriver vendredi matin au port de Klaipeda, en Lituanie, pour être démoli. Mais le remorqueur 'Ajaks' a eu des ennuis. "En pleine nuit, après avoir fait des manoeuvres curieuses, le remorqueur s'est rendu à toute vitesse vers le port de Gdansk, en Pologne, sans le Charlesville, dont nous avons perdu la trace", indique la VVIA dans un communiqué. Un navire garde-côte examine actuellement l'endroit où le Charlesville a sombré, assure le président de VVIA, Adriaan Linters. Un message des services polonais a par ailleurs certifié que la "coque d'un bateau d'une longueur de 154 mètres avait sombré" cette nuit. Entre-temps, le capitaine du port de Rostock, en Allemagne, d'où était parti le Charlesville, a également confirmé que le paquebot avait coulé. Adriaan Linters regrette cette situation et a assuré que "cette affaire connaîtrait une suite. Plusieurs scandales liés au bateau ayant récemment été mis au jour en Allemagne". Ces derniers mois, plusieurs tentatives avaient été entreprises en Belgique et en Allemagne pour sauver le bateau de la casse, mais elles ont toutes échoué. Auparavant, le navire était utilisé comme maison des jeunes à Rostock, mais celle-ci a fait faillite. (Belga)