Le Premier ministre chinois Li Keqiang a confirmé mercredi matin à son homologue belge Elio Di Rupo, actuellement en visite en Chine, l'accord de collaboration négocié depuis plusieurs mois entre la State Forestry Administration et Pairi Daiza. Le parc accueillera donc le couple de pandas géants à partir du printemps 2014 pour un prêt de 15 ans, alors qu'il se limite habituellement à 10 ans. Ce partenariat s'inscrit dans le cadre d'un programme international de sauvegarde et de reproduction des pandas géants, emblèmes des espèces en voie de disparition, précise le parc dans son communiqué. "Pairi Daiza a entamé il y a quelques mois, au coeur de son jardin chinois, la construction d'installations ultramodernes parfaitement intégrées dans un paysage du Sichuan reconstitué", ajoute le parc. Une équipe de scientifiques chinois sera également sur place en permanence pour veiller à la santé des deux pandas, âgés de quatre ans. Pairi Daiza menait depuis mars 2012 des négociations avec les autorités chinoises afin de pouvoir accueillir ces deux ursidés. L'aboutissement du dossier a suscité l'émoi du Zoo d'Anvers, qui a déploré dans la presse de ne pas recevoir lui-même les pandas. (Belga)

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a confirmé mercredi matin à son homologue belge Elio Di Rupo, actuellement en visite en Chine, l'accord de collaboration négocié depuis plusieurs mois entre la State Forestry Administration et Pairi Daiza. Le parc accueillera donc le couple de pandas géants à partir du printemps 2014 pour un prêt de 15 ans, alors qu'il se limite habituellement à 10 ans. Ce partenariat s'inscrit dans le cadre d'un programme international de sauvegarde et de reproduction des pandas géants, emblèmes des espèces en voie de disparition, précise le parc dans son communiqué. "Pairi Daiza a entamé il y a quelques mois, au coeur de son jardin chinois, la construction d'installations ultramodernes parfaitement intégrées dans un paysage du Sichuan reconstitué", ajoute le parc. Une équipe de scientifiques chinois sera également sur place en permanence pour veiller à la santé des deux pandas, âgés de quatre ans. Pairi Daiza menait depuis mars 2012 des négociations avec les autorités chinoises afin de pouvoir accueillir ces deux ursidés. L'aboutissement du dossier a suscité l'émoi du Zoo d'Anvers, qui a déploré dans la presse de ne pas recevoir lui-même les pandas. (Belga)