Le tribunal spécial à l'origine de la convocation de Musharraf, 70 ans, a été institué fin novembre spécifiquement dans le but de juger l'ex-général, au pouvoir de son coup d'Etat fin 1999 à sa destitution à l'été 2008. Il s'agit de la première fois de l'histoire du Pakistan, pays qui a connu trois coups d'Etat militaires depuis son indépendance en 1947, qu'un ancien chef de l'armée est jugé pour trahison. Le tribunal, mis sur pied par le gouvernement du Premier ministre Nawaz Sharif, doit décider si des accusations formelles doivent être déposées contre Pervez Musharraf. (Belga)

Le tribunal spécial à l'origine de la convocation de Musharraf, 70 ans, a été institué fin novembre spécifiquement dans le but de juger l'ex-général, au pouvoir de son coup d'Etat fin 1999 à sa destitution à l'été 2008. Il s'agit de la première fois de l'histoire du Pakistan, pays qui a connu trois coups d'Etat militaires depuis son indépendance en 1947, qu'un ancien chef de l'armée est jugé pour trahison. Le tribunal, mis sur pied par le gouvernement du Premier ministre Nawaz Sharif, doit décider si des accusations formelles doivent être déposées contre Pervez Musharraf. (Belga)