Après le vote, le bruit des bottes

Carte blanche

Après le triplet électoral (vote obligatoire) du dimanche 26 mai, il était à peu près certain que les trois niveaux du pouvoir fédéral allaient être en quête d'un nouvel assortiment de couleurs, tant notre vie politique est un kaléidoscope aux infinies nuances. Nuance et suspense. Après bientôt quatre semaines de pourparlers. Peut-on imaginer cette politique du compromis polychrome belge aller jusqu'au brun et au noir ?

Comment convertir un conservateur en progressiste... et vice versa

César Botero González

La radicalisation vers la droite et vers la gauche suscite le pessimisme. Devant tels perspectives, certains analystes vont jusqu'à prédire ou préconiser la fin de la Belgique ou tout au moins le commencement des incertitudes. Les neurosciences comportementales, ou psychologie biologique, pourraient-elles nous aider à éloigner ces perspectives et à la formation du prochain gouvernement fédéral ?

Article du magazine

L'extrême droite, une certaine idée de la faute

Nicolas De Decker

La Belgique des analystes, des journalistes et des politistes s'est beaucoup interrogée, ces derniers jours, sur la nature de l'extrême droite et sur ses différences avec la gauche et l'extrême gauche. De ces questionnements censément sans tabou, qui cachent mal des affirmations soi-disant sans langue de bois qui font le déshonneur de l'analyse, du journalisme et même de la politologie, ne ressort pas qu'une brillance intellectuelle qui dit beaucoup de l'état de notre débat public.

Article du magazine

La méthode Macron est-elle compatible avec la radicalité de la jeunesse ?

Gérald Papy

Si la résilience s'appliquait à la politique, Emmanuel Macron en serait le parangon. Sept mois après le déclenchement d'un mouvement des gilets jaunes qui l'a menacé jusqu'aux portes de son palais de l'Elysée, le monarque républicain a lancé, par l'entremise d'une nouvelle déclaration de politique générale de son Premier ministre, le mercredi 12 juin, l'acte II de son quinquennat presque comme si de rien n'était, en maintenant officiellement son cap.

26 mai : "L'homme blanc en colère et le crétin à droite"

Marc Vandepitte

Pour de nombreux observateurs politiques en Flandre, le résultat du 26 mai a été une surprise, mais pas pour les gens sur le terrain. Ils ont vu beaucoup d'électeurs en colère ainsi qu'une grande aversion pour la politique traditionnelle. Cette colère prend de plus en plus des proportions inquiétantes. Il est grand temps de prendre les choses en main.

L'éducation inclusive, une arme efficace contre la discrimination des enfants albinos

Isabelle Verhaegen

A l'occasion de la Journée mondiale de l'albinisme, nous portons une attention particulière à ce groupe très vulnérable. Leurs problèmes visuels, qui vont de pair avec l'albinisme, constituent souvent un obstacle supplémentaire à l'éducation. Un obstacle que nous pouvons diminuer grâce aux soins et au soutien appropriés. Placer ces enfants dans des centres n'est pas la solution.

PTB - CDH : Courage, fuyons...

Olivier Mouton

L'irresponsabilité des uns, l'introspection des autres et les exclusives de toutes sortes réduisent les possibilités de majorités. Et l'on pense soudain à l'adage : quand les dégoutés s'en vont...

Formation de gouvernements et déception de la politique

Carte blanche

Au lendemain de ces élections, où les uns ont progressé (parfois plus, parfois moins que prévu) et la plupart des autres estiment n'avoir pas perdu (en baissant moins que redouté ou pronostiqué), il s'agit désormais de composer des majorités en respectant un certain nombre de critères.

L'avenir politique sera sublime, forcément sublime

Florence Hainaut

On ne va pas se mentir, la situation politique est un petit peu tendue. Soulignons la courageuse tentative de diversion par le roi Albert qui a accepté le test ADN que Delphine Boël lui réclame depuis des années sous peine de continuer à faire des couronnes en papier mâché. Dans cette purée de poids idéologique, comment trouver la lumière ? Un art divinatoire en chasse un autre et vient à votre secours, pauvres mortels.

La Belgique peut disparaître par implosion

Jules Gheude

1993. La Constitution belge reconnaît officiellement que la Belgique est un Etat fédéral. Mais, du côté flamand, le confédéralisme est déjà dans l'air. Le 13 janvier de cette année, le démocrate-chrétien Luc Vanden Brande, alors ministre-président flamand, déclare : Mes collègues de l'exécutif flamand, socialistes compris, se rallient à mes déclarations sur le confédéralisme.

Éloges de notre salutaire "cordon sanitaire"!

Carte blanche

Chacun sait que "le cordon sanitaire" est une Sainte-Alliance de partis démocratiques (de gauche et/ou de droite) pour contrer ou parer à la prise de pouvoir de cette réelle malédiction : le(s) parti(s) d'extrême droite. Le cordon sanitaire - que nous dénommerons désormais (le) Cordon - constitue donc une solution heureuse pour préserver la Démocratie et les Droits de l'Homme.