Jules Gheude

La gestion de la pandémie nous a montré que les partenaires de la coalition Vivaldi ne manquent pas de s'étriper quant à la manière de l'aborder. Outre l'aveu du non-respect de la bulle par Jean-Marc Nollet, le co-président d'Ecolo, on assiste à ce que certains observateurs appellent la " participopposition " du MR : un pied dedans, un pied dehors.

Article du magazine
Anne-Sophie Bailly

Avec l'opération "En mai, tonte à l'arrêt", Le Vif propose à toutes les personnes ou entreprises qui disposent d'un jardin, de ne pas tondre leur pelouse sur une surface d'un mètre carré au moins, pendant quelques semaines pour permettre à la faune et la flore de retrouver le chemin des espaces verts privés.

Carte blanche

Selon les statistiques de l'OCDE publiées aujourd'hui, l'aide au développement mondiale a augmenté en 2020, mais elle ne correspondait qu'à 1% des financements mobilisés dans le monde pour des mesures de relance économique face à la crise du COVID-19. En Belgique, l'aide a représenté 0,47% du revenu national brut, toujours bien loin de l'objectif de 0,7% des Nations Unies. Pourtant, les financements en aide au développement ont rarement été aussi nécessaires : les conséquences de la pandémie liée à la COVID-19 menacent d'annuler une décennie de progrès réalisés dans la lutte contre la pauvreté. Pour faire face aux conséquences sociales de la crise, les gouvernements doivent augmenter massivement l'aide pour qu'elle atteigne les 0,7% dès 2030.

Carte blanche

"Comment avons-nous pu confier nos destins à une poignée de personnes tirées de l'ombre sans élection ni sélection?", se demande Martin Buysse, professeur à l'UCLouvain et romancier. Il interroge: "que se passe-t-il quand le récit se lézarde?". Le temps venu de changer de cap?

Marc Botenga

Une enquête menée par The People's Vaccine Alliance auprès de 77 épidémiologistes de 28 pays montre que deux tiers d'entre eux pensent qu'il nous reste au maximum un an avant que le coronavirus ne mute au point que la plupart des vaccins de première génération perdent leur efficacité et que nous ayons besoin de nouveaux vaccins. Nous avons donc besoin rapidement de plus de vaccins. En Europe, mais aussi dans le monde entier. Après tout, les variants ne connaissent pas de frontières.